Les dix articles les plus lus sur La Tribune Bordeaux au 1er semestre 2020

 |   |  1256  mots
(Crédits : Agence APPA)
E-commerce, élection municipales, industrie mais aussi et surtout les multiples impacts de la crise économique et sanitaire sur le tissu régional sont les sujets plébiscités par nos lecteurs et abonnés au cours du 1er semestre 2020.

1/ Patatam arrive chez Cdiscount, double chez Auchan et crée 30 emplois

La jeune entreprise basque de vente de vêtements d'occasion en ligne a connu un premier semestre 2020 riche en actualités. De quoi susciter un fort intérêt de nos lecteurs. Patatam a en effet créé cinq nouveaux corners chez Auchan et fait son entrée chez Cdiscount, dans un espace dédié. L'entreprise va par ailleurs ouvrir sa première boutique physique en août et déménager son entrepôt dans les Landes, à Hastingues. Une forte poussée de croissance favorisée par l'énorme impact qu'ont subi les distributeurs avec la crise du coronavirus.

Lire aussi : Pays basque : l'Estia enrôle les industriels de la mode dans le recyclage textile

Lire aussi : Textile : comment le groupe Lectra construit son offre de mode à la demande

2/ Covid-19 : le big-bang des circuits de distribution de fruits et légumes en Gironde

En Gironde, comme ailleurs, le confinement instauré le 17 mars puis la fermeture des marchés a bouleversé la distribution de produits frais. Le MIN de Brienne et certains grossistes alimentaires ont vu leur activité diminuer tandis qu'en parallèle, de nouveaux circuits se sont structurés pour alimenter les particuliers, via la vente directe et des plateformes publiques. Les invendus sont eux fléchés massivement vers les associations humanitaires.

Lire aussi : Bordeaux : les circuits courts alimentaires survivront-ils au déconfinement ?

Lire aussi : Comment la Banque alimentaire de Gironde a traversé le confinement

Lire aussi : Alimentation : Epi C'Tout, l'épicerie solidaire qui veut faire bouger les lignes à Bordeaux

3/ Coronavirus : les Parisiens débarquent dans une Nouvelle-Aquitaine peu touchée par l'épidémie

L'annonce des mesures de confinement mi-mars a généré une anxiété qui s'est soldée par le départ de centaines de Parisiens, dont beaucoup se sont repliés en Nouvelle-Aquitaine. Un phénomène suffisamment massif pour être abordé par la préfète de région. Le territoire sera finalement relativement épargné par le Covid-19 puisqu'aucune surmortalité n'est constatée à ce jour même si l'Agence régionale de santé alerte en ce mois de juillet sur des signes de reprise de la circulation du virus.

Lire aussi : Covid-19 : forte mobilisation pour empêcher l'arrivée de vacanciers parisiens

Lire aussi : Covid-19 : départ de nouveaux volontaires soignants néo-aquitains à Mulhouse

Lire aussi : Covid-19 : la Nouvelle-Aquitaine passe à la grande vitesse pour aider le Grand-Est

4/ Covid-19 : les chiffres de la pandémie en France, dans votre région et votre département

Élaboré par l'entreprise bordelaise spécialiste de la donnée, Idaia Group, ce tableau de bord répertoriant les nombres de personnes contaminées, de décès, d'hospitalisations mais aussi de guérisons à l'échelle nationale, régionale ou départementale a été largement consulté par nos lecteurs. L'outil en accès libre est toujours mis à jour et permet de mesurer clairement la fin de la première vague de la pandémie dans notre pays même si la vigilance et les gestes barrière reste plus que jamais d'actualité.

Lire aussi : Faillites et créations d'entreprises : consultez nos tableaux de bord régionaux

Lire aussi : Covid-19 : Bordeaux Métropole élargit ses aides aux indépendants et entreprises sans salarié

5/ Oxbow change de propriétaire pour prendre la vague du développement

L'attachement à la marque bordelaise de surfwear reste très fort. Preuve en est l'intérêt des lecteurs pour le devenir d'Oxbow qui a changé de main à la sortie du confinement. Deux entrepreneurs réunis au sein de Rainbow SAS ont racheté l'entreprise à Lafuma, son propriétaire depuis 2005. Désormais indépendante, Oxbow, qui emploie une centaine de salariés, veut enclencher une nouvelle phase de développement malgré un contexte compliqué pour l'industrie textile.

Lire aussi : Quiksilver / Boardriders licencie 136 salariés et vend son siège de Saint-Jean-de-Luz

Lire aussi : Camaïeu : le tribunal tranchera le 17 août, le Bordelais Michel Ohayon toujours en course

6/ Municipales à Bordeaux : Pierre Hurmic dévoile son programme "de rupture"

Rompre avec "un modèle urbain dépassé" en végétalisant la ville, en priorisant le vélo et en stoppant l'artificialisation des sols. Avant même sa victoire le 28 juin dernier, puis son élection le 3 juillet, le programme de Pierre Hurmic, désormais maire de Bordeaux, était très attendu et scruté par notre lectorat tout au long d'une campagne inédite à tous points de vue. Son action a la mairie devrait l'être tout autant à la rentrée.

Lire aussi : Urbanisme, logement, entreprises : zoom sur le programme de Pierre Hurmic à Bordeaux

Lire aussi : Economie, PLU, mobilités : le détail des 28 nouvelles délégations de Bordeaux Métropole

Lire aussi : Climat, emploi, logement : Pierre Hurmic présente les délégations de ses 25 adjoints

7/ Coronavirus : services publics dégradés et rues désertes à Bordeaux Métropole

Quelques jours après l'annonce du confinement sanitaire, la sidération laissait progressivement la place à la réorganisation en urgence des services publics dans un contexte où les équipements de protection (masques, gel, gants, visières...) manquaient encore cruellement. Une période très particulière pendant laquelle chacun avait besoin d'informations pour savoir ce qu'il se passait à l'extérieur.

L'occasion de parcourir ou de reparcourir le travail du photojournaliste Thibaud Moritz qui a largement documenté le confinement :

8/ Coronavirus : au bord d'une récession mondiale et d'un effondrement boursier ?

Quinze jours avant l'annonce du confinement strict en France, Alienor Capital, la société bordelaise de gestion de fonds et de patrimoine, publiait une analyse des conséquences financières et économiques de la crise liée au Covid-19 et élaborait les scénarios possibles et leurs impacts sur les marchés financiers. Une analyse très lue dans nos colonnes.

Lire aussi : Les marchés de capitaux, un atout essentiel pour la reprise de l'économie

Lire aussi : Bourse : avec la crise Champeil mise sur Terminator plutôt que Robin des Bois

9/ Le vignoble bordelais se prépare à un choc commercial sans précédent

Malgré la crise que traverse le vignoble bordelais, 2019 n'a pas été une année totalement noire. Une simple parenthèse dans la crise systémique que traversent les vins de Bordeaux mis en difficultés sur tous leurs marchés avant même la crise mondiale du coronavirus. L'inquiétude au sein de cette filière aussi emblématique que stratégique pour le territoire est vive.

Lire aussi : Affaiblis, les vins de Bordeaux doivent survivre à un fléau inédit : le Covid-19 (1/5)

Lire aussi : Vins de Bordeaux : et si le bio était le remède à la baisse des prix du vrac ? (2/5)

10/ Piles à combustible : Hydrogène de France aborde la propulsion des grands navires

L'entreprise Hydrogène de France, basée à Lormont, enchaîne les partenariats commerciaux aussi prometteurs qu'ambitieux. Après l'annonce en décembre 2019 de la conclusion d'un partenariat technologique stratégique avec le géant canadien Ballard Power Systems permettant la création d'une usine de production et d'une centaine d'emplois à Bordeaux Métropole, l'entreprise a signé en avril un autre accord avec le groupe ABB. Objectif : industrialiser des piles à combustible à forte puissance destinée à la propulsion des cargos, paquebots et autres grands navires.

Lire aussi : Première mondiale : Smurfit Kappa s'équipe d'un démonstrateur à hydrogène

Lire aussi : Flying Whales : le plus grand dirigeable du monde volera en Nord Gironde en 2024

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :