Numérique : ces six métiers que tout le monde s'arrache à Bordeaux

 |   |  1142  mots
Des recruteurs de Betclic et Onepoint ont présenté les profils les plus recherchés dans le secteur du numérique à Bordeaux.
Des recruteurs de Betclic et Onepoint ont présenté les profils les plus recherchés dans le secteur du numérique à Bordeaux. (Crédits : Flickr CC by W_Minshull)
Compétences, salaires et missions : trois recruteurs de Betclic et Onepoint ont présenté, le 2 mars dernier, les profils tech les plus recherchés par leurs entreprises et, plus largement, par les acteurs du numérique dans l'agglomération bordelaise. Un exposé riche en enseignement qui a attiré un public très majoritairement féminin et souvent en reconversion.

"Let's Recruit !" C'est le nom de la série de trois évènements organisés par Aquinum, l'association des professionnels du numérique en Aquitaine, autour de la question du recrutement avec la présentation des chiffres clef du marché, un atelier CV et un job dating. Première étape, le 2 mars dernier, avec l'état des lieux des métiers du numérique dans la région bordelaise devant une soixantaine de personnes, majoritairement des femmes alors que le secteur est, lui, encore très largement masculin.

Ce sont Audrey Flaud et Etienne Dioze, responsables ressources humaines et chargés de recrutement chez l'entreprise de paris en ligne Betclic, et Tania Couvreur, business leader sud-ouest au sein de l'entreprise de services numériques Onepoint, qui ont présenté quelques indicateurs du marché de l'emploi et six profils particulièrement recherchés par les recruteurs en ce début 2020.

Pénurie de profils d'au moins 3 à 4 ans d'expérience

"Les profils IT (technologies de l'information -NDLR) sont pénuriques, en particulier les profils expérimentés, c'est-à-dire avec au moins trois à quatre ans d'expérience sur le métier ciblé. Et malgré l'arrivée de nouvelles compétences à Bordeaux, la situation reste très tendue parce que ce sont des postes qui font l'objet d'une concurrence entre les acteurs du web, les startups, les PME, les entreprises de services numériques et les industriels", cadre Etienne Dioze, sans même mentionner les collectivités locales qui se positionnent aussi sur ces métiers. Autre tendance lourde : "De plus en plus de profils choisissent le statut d'indépendant, d'auto-entrepreneur, de freelance. C'est une donnée à prendre en compte tant pour le collaborateur que pour l'entreprise."

Lire aussi : Bordeaux : Betclic et ses 200 salariés s'installeront chez Whoorks à Bacalan début 2019

Au niveau du salaire, le recruteur de chez Betclic observe "ces dernières années, une inflation salariale à Bordeaux avec des grilles de salaires qui gagnent chaque année de l'ordre de 1.000 € bruts annuels, y compris pour les juniors. Les candidats ont un pouvoir sur les entreprises et ils le savent !"

Tania Couvreur, chez Onepoint, ajoute d'autres constats : "La zone de tension sur le marché concerne plus particulièrement les profils entre trois et dix ans d'expérience, il y a une demande extrêmement forte à Bordeaux pour ces candidats qui mêlent parfois plusieurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :