Les marchés de capitaux, un atout essentiel pour la reprise de l’économie

 |   |  1520  mots
Pierre Gruson, professeur de finance à Kedge BS, à Bordeaux.
Pierre Gruson, professeur de finance à Kedge BS, à Bordeaux. (Crédits : Kedge BS)
Faut-il suspendre les marchés financiers dans ce contexte de crise économique hors norme ? Pour Pierre Gruson, professeur de finance à Kegde Business school à Bordeaux, les marchés de capitaux peuvent faire la preuve de leur utilité et de leur contribution. "La fonction économique même des marchés financiers justifie que l'on écarte plusieurs arguments en faveur d'une suspension de leur activité", considère ce spécialiste qui signe une analyse dans La Tribune.

Lundi 20 avril. Bercy réunit des économistes pour travailler sur les scenarii de sortie de crise sanitaire avant d'affronter la crise économique des prochains mois. Au-delà des aides d'urgence pour garantir la liquidité des entreprises, il faudra dans les mois à venir réamorcer le financement de long terme de l'industrie, du commerce et des services. Les marchés de capitaux peuvent faire la preuve de leur utilité et de leur contribution. La fonction économique même des marchés financiers justifie que l'on écarte plusieurs arguments en faveur d'une suspension de leur activité. Suspendre les échanges pourrait être un remède pire que le mal. C'est une crise de l'économie réelle qui a déchaîné une tempête boursière, et non l'inverse.

Le krach financier mondial de mars 2020 restera dans la mémoire collective comme l'un des plus violents depuis 1929. Les indices boursiers ont perdu environ 30 % de leur valeur. Les indices de volatilité, fear indexes, VIX et VCAC, habituellement à 20 %, se sont envolés vers 80 % au plus fort de la tempête, pour se stabiliser aujourd'hui à 50 %. Comme à chaque fois dans ces périodes de panique, des voix s'élèvent pour réclamer la fermeture des marchés boursiers. Nul doute que si la crise financière perdure, il faudra encore affronter cette exigence désespérée. Pourtant, discipliner et encadrer le fonctionnement des marchés sans l'interrompre pourrait les mettre au service de la reprise économique.

Le rôle indispensable des marchés pour le financement, la liquidité et la cotation

A la bourse, le marché primaire assure le financement des entreprises qui sont cotées. Fermer la bourse c'est priver les entreprises d'une source de capitaux propres, là où les fonds d'investissement et les établissements financiers sont écartés en raison de la prise de risque...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :