Economie, PLU, mobilités : le détail des 28 nouvelles délégations de Bordeaux Métropole

 |   |  1244  mots
Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic sera 1er vice-président en charge du pilotage et de l'évaluation du projet de transition métropolitain aux côtés d'Alain Anziani, maire de Mérignac, élu président de Bordeaux Métropole.
Le maire de Bordeaux Pierre Hurmic sera 1er vice-président en charge du pilotage et de l'évaluation du projet de transition métropolitain aux côtés d'Alain Anziani, maire de Mérignac, élu président de Bordeaux Métropole. (Crédits : Agence APPA)
Lors de l'élection d'Alain Anziani à la présidence de Bordeaux Métropole, le nouvel exécutif a également été validé. Vingt vice-présidents et huit conseillers métropolitains délégués ont été désignés avec parfois des découpages plutôt acrobatiques notamment en matière d'urbanisme et de mobilités. Revue d'effectifs.

Elu président de Bordeaux Métropole à la suite de Patrick Bobet, Alain Anziani, le maire socialiste de Mérignac, pourra s'appuyer sur vingt vice-présidents et huit conseillers métropolitains délégués. Les équilibres territoriaux et politiques aboutissent à un bureau métropolitain constitué de 29 élus - le président, 20 vice-présidents et huit conseillers métropolitains - dont quinze femmes, contre seulement six femmes sur 21 membres dans la précédente majorité.

Lire aussi : Alain Anziani prend la présidence de Bordeaux Métropole sur fond de crise ouverte avec la droite

Ce nouvel exécutif, qui tranche avec la tradition de cogestion droite-gauche, associe les différentes tendances politiques de la majorité avec sept représentants d'EELV, sept du PS, trois de la société civile, deux de Générations et un du PCF. Des équilibres politiques et territoriaux qui aboutissent à des découpages pas forcément évidents sur certaines compétences clef, tout particulièrement l'urbanisme et les mobilités.

Développement économique

Le maire EELV de Bordeaux, Pierre Hurmic, est 1er vice-président en charge du pilotage et évaluation du projet de transition métropolitain tandis que Stéphane Delpeyrat (Générations), ancien vice-président du conseil régional, récupère au poste de 4e vice-président un portefeuille clef incluant le développement économique, l'emploi, l'enseignement supérieur et la recherche. Il travaillera notamment avec l'écologiste Alain Garnier, le maire d'Artigues-près-Bordeaux, désigné 7e vice-président en charge de l'économie sociale et solidaire et de l'économie de la proximité (commerce, artisanat). Enfin, le tourisme et les évènements et équipement métropolitains reviennent à Brigitte Bloch, élue à Bordeaux et ancienne directrice du développement et de l'innovation du comité régional du tourisme de Nouvelle-Aquitaine..

Mais c'est ensuite que cela se complique. La compétence de l'urbanisme et du logement est ainsi éclatée entre trois vice-présidents et trois conseillers délégués, signe que la négociation des attributions n'a pas été simple.

Urbanisme, logement, foncier

Si la maire PS d'Eysines, Christine Bost, est 2e vice-présidente en charge de l'aménagement urbain et naturel et du foncier opérationnel, elle n'aura la main ni sur le Plan local d'urbanisme (PLU) ni sur l'Etablissement public foncier (EPF). Deux outils clefs qui reviennent à Bernard-Louis Blanc, le 4e adjoint à la mairie de Bordeaux en charge de l'urbanisme résilient, qui est nommé 9e vice-président de Bordeaux Métropole chargé des stratégies urbaines, du PLU, de l'EPF et de la gestion des risques inondation et technologiques. Cet ancien directeur général de 2008 à 2019 de l'organisme HLM Aquitanis, l'office public de l'habitat de Bordeaux Métropole, aura donc à charge de rénover le PLU intercommunal avec Marie-Claude Noël, urbaniste également élue à Bordeaux, et désignée conseillère métropolitaine déléguée au PLU et au foncier.

Mais ce n'est pas tout puisque c'est le maire PS de Floirac, Jean-Jacques Puyobrau, qui est élu 14e vice-président chargé du logement, de l'habitat et de la politique de la ville, associé à deux conseillers métropolitains délégués : Maxime Ghesquiere, élu à Bordeaux et ancien président de l'association Dynam'eau, en charge des habitats spécifiques inclusifs et de l'accès aux biens essentiels, d'une part, et la socialiste Emmanuelle Ajon, 3e adjointe au maire de Bordeaux, en charge du service public du logement et de l'habitat, qui est chargée au niveau métropolitain de l'innovation sociale dans l'habitat (encadrement des loyers, permis de louer), d'autre part.

Les mobilités

Du côté des déplacements, là aussi, les délégations s'entremêlent quelque peu. L'écologiste maire de Bègles, Clément Rossignol-Puech, est élu 3e vice-président en charge des stratégies des mobilités et mobilités alternatives et de la prospective 2030-2050 (SDODM Mobilités douces et actives). Il devra collaborer étroitement avec deux autres vice-présidents : l'élue communiste de Mérignac, Claude Mellier, en charge des grandes infrastructures de transports routières et ferroviaires, et Béatrice de François, la maire PS de Parempuyre, en charge des transports en commun et du stationnement et notamment de la délégation de service public des réseaux de tramway et de bus. S'y ajoute Andréa Kiss, maire Générations du Haillan et vice-présidente en charge de la voirie, et deux conseillers métropolitains délégués : Nordine Guendez, maire PS d'Ambarès-et-Lagrave (multimodalités et plans de déplacement des entreprises) et Isabelle Rami, conseillère municipale à Talence (mobilités alternatives).

A noter enfin, qu'une vice-présidence au climat, à la transition énergétique et à la santé est nouvellement créée et confiée à Claudine Bichet, 1ere adjointe au maire de Bordeaux en charge des finances, du défi climatique et de la prospective.

Lire aussi : Climat, emploi, logement : Pierre Hurmic présente les délégations de ses 25 adjoints

Plus largement, parmi les 104 conseillers métropolitains, figurent 57 hommes (55 %) et 47 femmes (45 % ), 21 maires hommes et sept maires femmes. Le conseil métropolitain compte 62 nouveaux élus par rapport à la mandature précédente, soit un taux de renouvellement de près de 60 %. L'âge moyen est de 52 ans. Le benjamin de l'assemblée est Jérôme Pescina, le nouveau maire de Martignas-sur-Jalle âgée de 27 ans tandis que le doyen est Jean-Claude Feugas, 76 ans, élu à Lormont.

Les vingt vice-présidences :

  • 1. Pierre Hurmic - Pilotage et évaluation du projet de transition métropolitain
  • 2. Christine Bost - Aménagement urbain et naturel, foncier opérationnel
  • 3. Clément Rossignol-Puech - Stratégies des mobilités et mobilités alternatives, prospective 2030-2050 (SDODM Mobilités douces et actives)
  • 4. Stéphane Delpeyrat - Développement économique et emploi, enseignement supérieur et recherche
  • 5. Patrick Labesse - Collecte, tri, valorisation des déchets, politique zéro déchet
  • 6. Véronique Ferreira - Finances
  • 7. Alain Garnier - Economie sociale et solidaire, économie de la proximité (commerce, artisanat)
  • 8. Jean Touzeau - Valorisation du fleuve, franchissements et rééquilibrage rive droite
  • 9. Bernard-Louis Blanc - Stratégies urbaines : PLU, établissement public foncier et gestion des risques inondation et technologiques
  • 10. Jean-François Egron - Ressources humaines et administration générale
  • 11. Sylvie Cassou-Schotte - Eau et assainissement
  • 12. Brigitte Terraza - Proximité et déconcentration de l'action métropolitaine (Codev, mutualisation, suivi des conférences territoriales, relations à l'usager)
  • 13. Claudine Bichet - Climat, transition énergétique, santé
  • 14. Jean-Jacques Puyobrau - Logement, habitat, politique de la ville
  • 15. Claude Mellier - Grandes infrastructures de transports routières et ferroviaires
  • 16. Brigitte Bloch - Tourisme, évènements métropolitains et équipement métropolitains
  • 17. Béatrice de François - Transports en commun et stationnement (délégation de service public, réseaux tram et bus, stationnement et parkings)
  • 18. Céline Papin - Equilibres des territoires, relations internationales et dialogue citoyen
  • 19. Andréa Kiss - Voirie, espaces publics , fonds d'intérêt communal
  • 20. Patrick Papadato - Stratégie nature, biodiversité, résilience alimentaire

Les huit délégations à des conseillers métropolitains :

  • 1. Delphine Jamet - Numérique
  • 2. Maxime Ghesquiere - Habitats spécifiques inclusifs et accès aux biens essentiels
  • 3. Marie-Claude Noël - PLU et Foncier
  • 4. Alexandre Rubio - Opération d'intérêt métropolitain de l'Arc rive droite
  • 5. Emmanuelle Ajon - Innovation sociale dans l'habitat (encadrement des loyers, permis de louer)
  • 6. Nordine Guendez - Multimodalités et plans de déplacement des entreprises
  • 7. Josiane Zambon - Santé
  • 8. Isabelle Rami - Mobilités alternatives

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/07/2020 à 0:10 :
Merci pour cet article très complet.
Juste une précision :
Depuis début 2020, j'ai quitté mes fonctions au sein de Dynam'eau et des autres associations dans lesquelles j'étais impliquées.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :