Patrick Bobet, le maire du Bouscat, élu président de Bordeaux Métropole

 |   |  390  mots
Maire du Bouscat depuis 2001, Patrick Bobet a été élu, jeudi 7 mars 2019, président de Bordeaux Métropole jusqu'en 2020.
Maire du Bouscat depuis 2001, Patrick Bobet a été élu, jeudi 7 mars 2019, président de Bordeaux Métropole jusqu'en 2020. (Crédits : PC / La Tribune)
Patrick Bobet, maire de la commune du Bouscat depuis 2001, a été élu président de la Métropole de Bordeaux, ce jeudi 7 mars, après la démission d'Alain Juppé.

A l'instar de Nicolas Florian à la ville de Bordeaux, c'est donc l'adjoint en charge des finances qui devient le patron de l'exécutif métropolitain. Maire du Bouscat (24.000 hab.) depuis 2001, conseiller municipal depuis 1983, Patrick Bobet, 67 ans, a été élu, ce jeudi 7 mars, président de Bordeaux Métropole au moins jusqu'en 2020, date à laquelle il briguera un 4e mandat municipal. Seul candidat en lice, Patrick Bobet a été élu par 100 voix sur 104 suffrages exprimés et 105 conseillers métropolitains. "Ce vote et cette confiance m'honorent et m'obligent", a-t-il réagit après son élection.

Patrick Bobet

Patrick Bobet (crédits : Ville du Bouscat)

Réputé proche de ses équipes et gestionnaire prudent, cet élu local de droite est un ancien médecin généraliste. Il incarne la modération et fait plutôt consensus au niveau métropolitain, y compris à gauche. Succédant à Vincent Feltesse (PS, 2007-2014) et Alain Juppé (LR, puis divers droite, 2014-2019), il aura a cœur de préserver la cogestion au niveau métropolitain. Jacques Mangon, le maire de Saint-Médard-en-Jalles, a salué, au nom du groupe majoritaire Communauté d'avenir l'élection, "d'un maire expérimenté, respecté et ouvert au dialogue".

Mobilité, maîtrise foncière et

"La co-gestion est indissociable et consubstantielle de l'esprit même de la Communauté urbaine de Bordeaux. J'en suis convaincu", a déclaré Patrick Bobet, s'appropriant les mots de Michel Saint-Marie, l'un des pères de la co-gestion disparu fin février. Pour l'année à venir et au-delà de 2020, le nouveau président a mis en avant "trois M" : la Mobilité, en envisageant la suite du tramway et en travaillant sur les usages ; la Maîtrise foncière, le logement et le foncier solidaire et la Mutualisation entre la métropole et ses communes membres.

Le conseil métropolitain a également désigné les vice-présidents. Parmi les évolutions, Nicolas Florian, nouveau maire de Bordeaux, prend en charge le développement économique, en remplacement de Virginie Calmels, et Emmanuel Sallaberry, le maire de Talence qui intègre le conseil métropolitain, récupère la gestion des finances métropolitaines anciennement assumée par Patrick Bobet. Alain Anziani, maire (PS) de Mérignac, reste 1er vice-président en charge de la métropolisation et les autres vice-présidents conservent leurs prérogatives. Le bureau métropolitain compte 21 membres dont seulement 6 femmes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :