Coronavirus : services publics dégradés et rues désertes à Bordeaux Métropole

 |   |  1162  mots
La place Pey-Berland, à Bordeaux, loin de son agitation habituelle, mercredi 18 mars 2020.
La place Pey-Berland, à Bordeaux, loin de son agitation habituelle, mercredi 18 mars 2020. (Crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA)
Dans un contexte de confinement, Bordeaux Métropole a également activé son plan de continuité pour assurer ses missions essentielles de service public en mode dégradé. Faute d'équipements de protection, les éboueurs et agents de propreté sont particulièrement exposés au Covid-19. La collectivité précise aussi les décisions prises en matière de chantiers de voirie et marchés publics. A Bordeaux, l'accès aux quais est désormais interdit.

[Article mis à jour le 24/03/20 avec la commande de masques par Bordeaux Métropole]

Ce devait être une semaine aussi ensoleillée que riche en tractations et annonces politiques en vue du 2nd tour des élections municipales. C'est finalement une métropole et une région à l'arrêt mais encore relativement épargnées par l'épidémie de Covid-19,qui se préparent à affronter le tsunami sanitaire à venir et à fonctionner en mode dégradé pendant plusieurs semaines. Bordeaux Métropole a ainsi activé son plan de continuité des services pour assurer l'essentiel "tout en protégeant ses agents et ses citoyens".

Lire aussi : Coronavirus : les Parisiens débarquent dans une Nouvelle-Aquitaine peu touchée par l'épidémie

Après des tâtonnements dans plusieurs services de la Métropole lundi, les tâches non essentielles ont été supprimées et les agents indispensables sont confinés chez eux depuis mardi 17 mars jusqu'à nouvel ordre avec un système d'astreinte à la semaine en cas d'urgence. Bordeaux Métropole précise ainsi que tous les bâtiments de Bordeaux Métropole (Laure Gatet, Hôtel de Bordeaux Métropole et Cité Municipale) restent fermés au public tandis que l'accueil téléphonique reste ouvert. "Une cellule de veille renforcée se réunit quotidiennement afin de garantir la bonne mise en application du plan de continuité d'activité", précise la Métropole.

Pas de protections pour les éboueurs

S'agissant des déchets, la collectivité assure que 90 % du service de collecte est assuré et que les jours de collecte ne sont pas modifiés. Les usagers sont invités à sortir leurs bacs noirs et verts comme d'habitude. Les déchetteries sont, elles, fermés. Mais du côté des agents chargés de la collecte et de la propreté, la réalité est beaucoup plus alarmante.

"Ces collègues sont dans une situation très compliquée. Ils sont bien conscients de leur mission de service public et des enjeux sanitaires et d'hygiène mais ils ne sont absolument pas équipés pour faire face au risque de contamination : pas de gel hydro-alcoolique, pas de masques et pas de lunettes alors qu'ils sont à trois par benne !", témoigne Sylvain Verney, secrétaire général Force ouvrière à Bordeaux Métropole.

"Il n'y a pas eu de droit de retrait à ce stade mais la situation est très préoccupante, on les envoie au casse-pipe sans aucune protection ! La Métropole a pourtant des stocks de masques périmés, il faut les utiliser !", poursuit le responsable syndical. De son côté, la Métropole indique à La Tribune être consciente de la situation et travailler sur le sujet. "Les services de la Ville de Bordeaux et de la Métropole viennent de commander 100.000 masques de protection (livrés sous 8 à 10 jours). En parallèle en signe de soutien, la ville chinoise de Wuhan, enverra 7.500 masques à Bordeaux, jumelée depuis 22 ans", indique la Métropole, lundi 23 mars.

Lire aussi : Alimentation, eau, déchets... L'inquiétude monte dans les services essentiels

Voici les informations sur les principales missions de service public :

Quais de Bordeaux

Les consignes de confinement sont "globalement respectées" à Bordeaux, selon la mairie. Mais les quais de Garonne restent encore trop fréquentés sous le soleil. La préfète de Nouvelle-Aquitaine et le maire de Bordeaux ont donc décidé d'en interdire complètement l'accès aux piétons dès ce jeudi après-midi. "Un arrêté spécifique vient d'être établi pour les quais des deux rives, du pont de pierre au pont Chaban Delmas. Des contrôles effectués par la police municipale seront intensifiés dans les heures qui viennent", annonce la mairie ce jeudi 19 mars.

Confinement Bordeaux contrôle police

Les contrôles s'avérant insuffisants pour convaincre les Bordelais de se protéger eux-mêmes en restant chez eux. L'accès aux quais est désormais strictement interdit. (crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA)

Entreprises et chantiers :

  • Concernant les travaux en cours, Bordeaux Métropole demande l'arrêt des chantiers non prioritaires et leur mise en sécurité par les entreprises. Par ailleurs, la Métropole exonéra les entreprises du BTP des pénalités de retard pour les arrêts de chantier. Si le chantier se poursuit, les équipes de Bordeaux Métropole sont chargées de suivre son bon déroulement.
  • Chantier d'extension de la ligne A du tramway vers l'aéroport : les travaux vont être progressivement arrêtés en fonction des décisions prises par l'ensemble des concessionnaires réseaux et entreprises travaillant actuellement sur site. Les zones de travaux seront mises en sécurité.
  • Concernant le paiement des entreprises : Bordeaux Métropole s'engage à traiter le plus rapidement possible, en fonction du personnel disponible, les factures déposées par les entreprises.
  • Concernant les appels d'offres, Bordeaux Métropole allonge la période de consultation de 45 jours par rapport aux dates initialement prévues. Jusqu'à nouvel ordre, Bordeaux Métropole décide de ne pas lancer de nouveaux appels d'offres sauf en cas d'urgence.

Transports :

  • Le service de transports en commun fonctionne à 50 % avec le personnel disponible. L'ensemble des Informations est à retrouver sur le site de TBM.
  • Le service Mobibus, pour les personnes à mobilité réduite, reste actif.

 Vélo :

  • La Maison métropolitaine des mobilités alternatives ainsi que toutes les permanences sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. Le prêt de vélos reste possible uniquement sur rendez-vous via le contact suivant : [email protected]. Tous les prêts qui arrivent à échéance durant cette période sont prolongés, sans pénalité de retard, jusqu'à réouverture du service.

Jardins et espaces verts :

L'ensemble des parcs et jardins de la Métropole est fermé au public.

Obsèques :

  • Le crématorium métropolitain situé à Mérignac n'accueille plus de cérémonie au moins pour les 15 prochains jours, mais poursuit sa mission de service public du lundi au vendredi. La famille proche (conjoint(e), parents, frères, sœurs et enfants du défunt) peut accéder aux jardins extérieurs mais pas à l'intérieur des bâtiments. Les urnes sont remises uniquement aux opérateurs de pompes funèbres sur rendez-vous.
  • Les parcs cimetière sont fermés au public depuis lundi et au moins durant les 15 prochains jours. L'organisation des obsèques est maintenue. Des restrictions d'accès sont toutefois décidées : outre le convoi funéraire, seule la famille proche pourra être présente aux obsèques.

Voirie :

  • Les services sont organisés pour assurer la sécurité sur le domaine public.

Urbanisme :

  • Les services d'urbanisme sont fermés physiquement au public. Une permanence téléphonique est toutefois assurée. L'instruction des dossiers en cours se poursuit en fonction du personnel disponible.

Eau, assainissement, distribution d'électricité, distribution de chaleur :

La continuité de service est assurée pour les besoins essentiels (fourniture d'eau potable, stations d'épuration). Les missions annexes (travaux d'entretien, branchements...) sont reportées, sauf urgence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :