« Nous allons explorer les très nombreuses transitions nées de la crise sanitaire » (Unitec)

INTERVIEW. Quelles seront les transitions marquantes des prochains mois dans le secteur de la tech ? Quelles sont les conséquences concrètes de la pandémie sur le monde de l'entreprise ? Comment se portent les startups de l'écosystème bordelais 18 mois après le déclenchement de la crise ? La Tribune fait le point avec Laurent-Pierre Gilliard, directeur prospective et communication de l'incubateur girondin Unitec, à quelques jours de l'évènement les Signaux Numériques qui se tiendra le 14 septembre prochain à Floirac, près de Bordeaux.

5 mn

Jean-Pierre Gilliard
Jean-Pierre Gilliard (Crédits : Unitec)

LA TRIBUNE - "Les transitions" : C'est le thème de l'édition 2021 des Signaux numériques organisés par Unitec mardi 14 septembre. Quelles sont concrètement ces transitions que vous sentez monter dans les prochains mois et prochaines années ?

LAURENT-PIERRE GILLIARD - Nous allons explorer les très nombreuses transitions technologiques et sociétales nées de la crise sanitaire. Nous allons d'abord décrypter l'impact du Covid sur plusieurs secteurs d'activité pour aller au-delà du discours sur le monde d'après. Je pense à des secteurs comme le monde du travail, le tourisme, l'e-commerce ou encore la santé. La pandémie a en effet eu beaucoup d'impacts sur les ressources humaines, le télétravail, la recherche de sens des salariés comme des entrepreneurs et le mixe entre présentiel et outils numériques. Pour autant, rien n'est monolithique et chaque entreprise a sa propre réalité : certaines restent en 100 % télétravail quand d'autres reviennent au tout présentiel au risque de voir des salariés démissionner pour aller voir ailleurs ou opter pour des statuts d'indépendants, que ce soit de manière nomade à l'autre bout du monde ou plus simplement dans un coworking.

On parlera également de l'essor des télé-consultations et des télé-soins mais aussi de la croissance des entreprises du e-commerce, un secteur sur lequel beaucoup de startups se positionnent désormais avec des propositions bien plus innovantes qu'une énième place de marché sur tel ou tel secteur. Enfin, le tourisme est, lui-aussi, une filière qui s'est réinventée pendant la crise avec beaucoup d'innovations dans le numérique, notamment pour gérer l'hyperspécialisation et la réservation de dernière minute, deux éléments de plus en plus demandés par les clients.

Lire aussi 5 mnGreat, le nouveau lobby des acteurs du tourisme pour préparer la reprise

LA TRIBUNE - A l'instar de French Tech Bordeaux et des professionnels du jeu vidéo de SO Games, vous anticipez aussi la croissance des sujets liés à l'environnement...

Oui, absolument. Le changement climatique et les transformations environnementales constituent la deuxième famille de transitions dont nous allons parler tant les impacts sont nombreux notamment dans l'agriculture, l'énergie ou encore l'industrie. On pense aux viandes de culture et végétales et aux solutions numériques pour l'agriculture, deux domaines financés massivement par les géants de la tech, les Gafa (Google, Amazon, Facebook, Apple). Il sera aussi question de stockage de l'énergie, d'énergies renouvelables, de décarbonation, de nucléaire, de batteries et d'hydrogène.

Sur tous ces sujets, on constate clairement un effet générationnel avec une génération qui arrive dans le monde de l'entreprise en étant bien plus sensibilisée aux questions environnementales et une génération sortante qui exprime parfois des réactions atterrantes par rapport à des sujets désormais incontournables. Ce qui n'empêche pas des comportements paradoxaux avec parfois des jeunes chefs d'entreprises qui luttent à raison contre le gaspillage de papier et d'énergie dans leur entreprise... tout en partant cinq fois par an aux Baléares ou à Budapest en vacances !

Il y a tout juste un an, vous estimiez que deux tiers des 130 startups accompagnées par Unitec se trouvaient dans une situation normale, 23 % dans une situation délicate et 13 % dans une situation difficile. Quel est le bilan de santé en cette rentrée 2021 ?

La situation est assez stable et a même évolué favorablement ! Un tiers des startups sont en croissance sur un an, notamment parce qu'elles ont su s'adapter pour bénéficier de la nouvelle donne liée au télétravail et au e-commerce. Environ la moitié sont dans une situation stable avec un impact de la crise qui a été globalement amorti même si l'année passée n'a été facile pour personne. Enfin, 16 à 17 % affichent une activité et des effectifs en baisse. Mais le bilan reste positif sur le plan de l'emploi puisque les startups qui ont embauché ont recruté sept personnes en moyenne tandis que les suppressions de postes concernent deux à trois personnes par entreprise en moyenne.

Enfin, il y a des startups qui ont mis la clef sous la porte mais c'est le cas chaque année et nous n'avons pas enregistré de pic de disparitions. Maintenant, il reste l'interrogation de la sortie de la crise avec les premiers remboursements des prêts garantis par l'Etat qui pourraient compliquer la situation de certaines startups.

Lire aussi 10 mn« 15 % à 20 % des TPE/PME sont des entreprises zombies qui ne survivront pas à la crise »

//////////////////////////////

Les Signaux Numériques et le Startup Day d'Unitec se tiendront mardi 14 septembre 2021 à l'Arkéa Arena de Bordeaux Métropole, à Floirac, de 14h à 19h. Renseignements et inscriptions ici.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.