French Tech 120 : seulement deux startups de Nouvelle-Aquitaine retenues

 |  | 580 mots
Lecture 4 min.
Geosat fait partie des deux entreprises innovantes de Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans la promotion 2021 du programme French Tech 120.
Geosat fait partie des deux entreprises innovantes de Nouvelle-Aquitaine sélectionnées dans la promotion 2021 du programme French Tech 120. (Crédits : Geosat)
Les promotions des programmes Next40 et French Tech 120 ont été présentées par Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé de la Transition numérique, et Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie. Le bilan est maigre pour la Nouvelle-Aquitaine qui ne place que deux représentants parmi les 120 jeunes pousses françaises sélectionnées et aucune dans le top 40.

L'écosystème bordelais et néo-aquitain des startups est aussi dynamique que prolifique mais ses belles couleurs semblent quelque peu pâlir quand il se compare aux autres territoires en termes de croissance et de potentiel de croissance. Déjà en 2020, seulement deux startups de la région figuraient dans le French Tech 120 - Treefrog Therapeutics et Loisirs Enchères -  et aucune dans le Next40 qui est supposé sélectionner les meilleures des meilleures de l'hypercroissance au sein du French Tech 120.

Lire aussi : Startups : qui a eu de l'écho sur le web en Nouvelle-Aquitaine en 2020 ?

Ce classement national priorise la notion de croissance afin d'accompagner des startups en phase de décollage voire même de futures licornes. Deux critères principaux sont ainsi retenus : les levées de fonds les plus importantes et la progression du chiffre d'affaires. Si 36 startups sur 120, soit à peine 30 % des sélectionnés, ont leur siège social en dehors de l'Ile-de-France, ce qui est exactement le même taux qu'en 2020, le Next40 est un peu moins parisien que l'an dernier, avec sept régions représentées contre quatre, pour huit startups sur 40 hors de la région parisienne. Sachant que le French Tech 120 s'impose l'obligation de sélectionner au moins deux startups par région...

Lire aussi : Le Next40 et le French Tech 120 renouvelés d'un quart en 2021

Deux lauréats régionaux...

Pour la Nouvelle-Aquitaine, le cru 2021 est identique à celui de 2020 : aucun représentant dans le Next40 et seulement deux entreprises dans le French Tech 120 : GeoSat et UltraPremium. La première, basée à Pessac, est spécialisée dans le véhicule autonome, la géolocalisation et le mesure 3D et a mené plusieurs acquisitions en France et à l'étranger ces dernières années. Fondée il y a 20 ans par des géomètres experts, Geosat connaît depuis 2013 une croissance annuelle de l'ordre de 40 % pour 26 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2020 et 460 salariés. L'entreprise, qui a levé 10 millions d'euros en 2019, indique "travailler activement au développement des cartographies 3D de nouvelle génération qui permettront de générer des applications concrètes et performantes de smart city et de navigation autonome".

Lire aussi : Geosat poursuit sa diversification avec le rachat de Delta Monitoring

Le seconde, Ultra Premium Direct, basée à Estillac, en Lot-et-Garonne, est un acteur du e-commerce, spécialisé dans la vente directe en ligne de croquettes et autres aliments pour chiens et pour chats fabriqués en France. L'entreprise indique avoir réalisé en 2020 un chiffre d'affaires de 21 millions d'euros avec une trentaine de salariés et être profitable depuis 2015, tout en ayant une croissance supérieure à +50% chaque année.

Lire aussi : French Tech 120 : l'écosystème bordelais, le grand oublié ?

... et neuf représentants

Néanmoins, comme l'an dernier, l'écosystème bordelais pourra se consoler avec la présence dans ce double classement de neuf startups en pleine croissance ayant ouvert ces dernières années des bureaux plus ou moins étoffés à Bordeaux. Il s'agit de :

S'y ajoute l'entreprise Flying Whales qui a annoncé l'été dernier son intention d'implanter à Laruscade, dans le nord de la Gironde, son site de fabrication de dirigeables géants. Ce projet à 75 millions d'euros promet 200 à 300 créations d'emplois à l'horizon 2025, un an après le 1er vol prévu en 2024.

Lire aussi : Flying Whales : le plus grand dirigeable du monde volera en Nord Gironde en 2024

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :