French Tech 120 : l'écosystème bordelais, le grand oublié ?

 |   |  1267  mots
L'équipe de Loisirs Enchères. La startup basée à Bordeaux est sélectionnée dans le programme French Tech 120
L'équipe de Loisirs Enchères. La startup basée à Bordeaux est sélectionnée dans le programme French Tech 120 (Crédits : Loisirs Enchères)
Le French Tech 120, dévoilé lundi, ne compte que deux startups basées en Nouvelle-Aquitaine malgré une dizaine de candidatures locales. De quoi placer la région en queue de peloton, loin derrière l'Occitanie et l'Auvergne-Rhône-Alpes. Pas de quoi inquiéter l'écosystème numérique bordelais qui met en avant les six autres membres du FT 120 ayant récemment déployé des bureaux à Bordeaux. Réactions des principaux intéressés.

Loisirs Enchères et Treefrog Therapeutics. Ce sont les deux startups sélectionnés parmi les 83 jeunes entreprises en forte croissance du programme national d'accompagnement French Tech 120 qui vient compléter le premier peloton du Next 40 dévoilé fin 2019. Elles font figure d'oiseau rare puisque l'écosystème bordelais et la Nouvelle-Aquitaine ne comptent que deux représentants parmi les 123 entreprises sélectionnées. Ce programme est particulièrement centré sur les startups franciliennes qui représentent 70 % du total mais il laisse néanmoins un petit tiers au reste du territoire et notamment Auvergne-Rhônes-Alpes (9 startups), l'Occitanie (5), la région Sud et les Hauts-de-France (4 chacune), le Grand-Est (3) puis la Nouvelle-Aquitaine.

Ce classement est-il révélateur d'un manque de maturité des jeunes pousses bordelaise ou d'un retard à l'allumage de l'écosystème local et régional ? "'Il y avait très peu de boîtes correspondant aux critères de chiffre d'affaires et de levées de fonds en Nouvelle-Aquitaine. Nous aurions aimé en sélectionner davantage mais nous ne pouvions pas et cela ne signifie pas que la région n'est pas dynamique dans la tech", considère Kat Borlongan, interrogée par La Tribune. "Evidemment que nous aurions préféré placer trois ou quatre représentants de Nouvelle-Aquitaine mais il ne faut s'arrêter à ce chiffre", réagit également Philippe Metayer, le directeur général de French Tech Bordeaux, qui préfère mettre en avant un autre indicateur : "Dans le French Tech 120, Bordeaux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/01/2020 à 11:32 :
J'ai crée un start up destinées à optimiser l'aide au start up, pour les start up qui aide les start up dans leur marketing d'aide au start ups, destiné aux start ups.

#Bullshit jobs
a écrit le 22/01/2020 à 21:45 :
Effectivement les critères nationaux ne correspondent pas aux critères de chacune des régions !
;-))
a écrit le 22/01/2020 à 18:48 :
Je suis désolé de savoir qu'ils ne sont pas dans mon village et qu'ils n'appartiennent pas a la France!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :