French Tech 120 : deux startups bordelaises sélectionnées

 |  | 506 mots
Frédéric Bonfils, directeur général de Loisirs Enchères, et Maxime Feyeux président de Treefrog Therapeutics.
Frédéric Bonfils, directeur général de Loisirs Enchères, et Maxime Feyeux président de Treefrog Therapeutics. (Crédits : Agence APPA / Treefrog Therapeutics)
Après les 40 startups du Next 40 dévoilées en septembre 2019, un bataillon de 83 autres jeunes pousses françaises prometteuses vient compléter ce qu'il convient désormais d'appeler le French Tech 120. Seules deux startups bordelaises en font partie : Loisirs Enchères et Treefrog Therapeutics.

Les entreprises retenues dans le French Tech 120 bénéficieront d'un accompagnement prioritaire pour les aider dans leur hyper-croissance. L'objectif de cette liste, qui n'est pas un classement, est de mettre en avant les startups les plus matures et en hyper-croissance, pour les aider à devenir des champions européens et contribuer à la dynamique de l'emploi en France. 83 startups viennent ainsi rejoindre les 40 identifiées en septembre dernier.

D'après Cédric O, la French Tech va créer 25.000 emplois en 2020, ce qui en fait "l'un des moteurs de la création d'emplois en France". Encore plus parlant, 7.000 d'entre eux seront créés par les quarante startups du Next40, et 4.000 par les 83 autres pépites qui composent le French Tech 120.

Lire aussi : A quoi sert le French Tech 120 et qui sont les startups sélectionnées ?

French Tech 120 liste

[Cliquez sur l'infographie pour l'afficher en plein écran]

Le programme French Tech 120, dont la durée est d'un an renouvelable, est un accompagnement sur-mesure, qui vise à "simplifier la vie" aux startups sélectionnées, et à les aider à surmonter le plus rapidement possible tous les défis qu'elles rencontrent sur le chemin de leur hyper-croissance : recrutements des talents, relations avec l'administration, accès aux marchés internationaux... Pour cela, elles bénéficient d'un "accès prioritaire" aux services de l'Etat grâce à la création d'une cinquantaine de Correspondants French Tech au sein des administrations et des services publics, dont la mission est de répondre "rapidement" au problème rencontré.

Deux startups bordelaises

Du côté de French Tech Bordeaux, deux startups sont sélectionnées dans ce top 120.

Loisirs Enchères, créée en 2014, est spécialisée dans la réservation de loisirs et de vacances mis aux enchères. La startup, dirigée depuis 2018 par Frédéric Bonfils après le départ de son fondateur Thomas Boisserie, a levé 4 M€ fin 2018 auprès de Bpifrance via le Fonds Ambition numérique, Galia Gestion, GSO Innovation et Crédit agricole Aquitaine Expansion.

Lire aussi : Loisirs Enchères lève 4 M€ pour doper sa croissance nationale

De son côté, Treefrog Therapeutics, co-fondée par Maxime Feyeux et Kevin Alessandri, fait figure de pépite bordelaise particulièrement prometteuse. L'entreprise a signé une belle levée de fonds début 2019 à laquelle se sont ajoutés 3 M€ supplémentaires quelques mois plus tard. Elle est en passe de faire sauter un verrou dans la production de masse de cellules souches. Un enjeu colossal à l'échelle de la planète.

Lire aussi : Treefrog Therapeutics se voit attribuer près de 3 M€ de financements

A noter également la présence au sein de ce FT 120, de la startup francilienne Qapa, spécialisée dans le marché de l'intérim, qui vient d'ouvrir un bureau à Bordeaux, sein du Village by CA.

Lire aussi : Qapa : de l'ambition de tuer le chômage à celle de digitaliser l'intérim

Y figurent également plusieurs entreprises ayant installé une ou plusieurs équipes dans l'agglomération bordelaise ces dernières années :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :