La stratégie de Valorem pour s'ancrer dans le boom des énergies renouvelables

 |  | 1434 mots
Lecture 8 min.
(Crédits : Agence APPA)
Jean-Yves Grandidier, le président-fondateur du producteur indépendant d'électricité Valorem, était l'invité du Petit-déjeuner organisé par La Tribune avec le Crédit agricole d'Aquitaine, le 9 octobre 2020. De l'éolien au photovoltaïque, des années 1990 à l'horizon 2030, le dirigeant de cette ETI de 300 salariés et 90 millions d'euros de chiffre d'affaires, a présenté son parcours, sa stratégie et ses perspectives de recrutement. Morceaux choisis.

Née en 1994 sous la forme d'un bureau d'études spécialisé dans les champs d'éoliennes, l'entreprise Valorem, dont le siège est à Bègles, s'est considérablement développée en l'espace d'un quart de siècle. Une trajectoire symbolique de la place croissante des énergies renouvelables (ENR) - l'éolien terrestre et offshore, le photovoltaïque, l'hydraulique et la biomasse - dans le débat public comme dans le mix énergétique français.

"Aujourd'hui, on a un parc énergétique de 500 MW en exploitation dont principalement de l'éolien pour 350 MW, du solaire pour 150 MW et, en complément, un peu d'hydraulique en France métropolitaine mais surtout en Guadeloupe [...] Au total, cela représente de quoi alimenter la consommation de 500.000 habitants en comptant 2.000 kWh par habitant, c'est-à-dire chauffage compris", cadre Jean-Yves Grandidier, lors du Petit-déjeuner organisé par La Tribune avec le Crédit agricole d'Aquitaine ce 9 octobre à l'Intercontinental Bordeaux - Le Grand Hôtel.

Jean-Yves Grandidier Valorem

Pierre Cheminade, rédacteur en chef adjoint de La Tribune, et Jean-Yves Grandidier, président de Valorem (crédits : Agence Appa).

Les trois ingrédients stratégiques

Le chef d'entreprise âgé de 63 ans est aussi un fervent défenseur de la filière des ENR puisqu'il est cofondateur de France énergie éolienne, le lobby de la profession à l'origine de la mise en place des tarifs réglementés de l'électricité renouvelable au tournant des années 2000. Un véritable tournant pour les entreprises de la filière. Loin de la confidentialité de ses débuts, Valorem se positionne désormais sur un marché des ENR de plus en plus concurrentiel avec de nombreux producteurs indépendants - à l'instar de JP Energie et Environnement, qui est derrière la centrale de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :