Forum Santé Innovation : comment la pandémie de Covid-19 stimule l'innovation dans la santé

 |  | 1862 mots
Lecture 11 min.
Sur le plateau : Géraldine Rabier, Pierre-Louis Belletante, Gaël Champier, Marie Coris et Françoise Jeanson.
Sur le plateau : Géraldine Rabier, Pierre-Louis Belletante, Gaël Champier, Marie Coris et Françoise Jeanson. (Crédits : Appa/ Eric Barrière)
La pandémie de Covid-19 était la vedette de ce 4e Forum Santé Innovation organisé par La Tribune à Bordeaux. Entre le choc initial lié à la mondialisation, l'apport des technologies numériques pour mieux protéger les patients et leurs limites chez les plus âgés, cette matinée a montré que la recherche ne désarme pas. Pas plus que les centres hospitaliers universitaires, montés rapidement en première ligne.

L'impact de la pandémie de Covid-19 a frappé de plein fouet le monde de la santé, marqué au départ par l'effet de la réduction drastique du nombre de lits d'hospitalisation, et le manque de produits médicaux ou paramédicaux de première nécessité pour faire face à cette pandémie de coronavirus (masques, gel hydroalcoolique, réactifs, respirateurs...). Un sujet qui a lancé la table ronde "De la crise aux opportunités" au centre de cette 4e édition du Forum Santé Innovation, organisée par La Tribune, qui s'est tenue ce mardi 22 septembre au Palais de la  Bourse, à Bordeaux.

Lire aussi : Production de médicaments, pour l'économiste Marie Coris "l'Etat doit reprendre la main"

Non seulement des produits manquaient mais la France, ancien leader de l'industrie pharmaceutique, ne pouvait plus les fabriquer. Le pays etait dépendant de l'étranger, en particulier de l'Inde et de la Chine pour certaines fournitures pharmaceutiques ou parapharmaceutiques, et tout le monde pouvait le voir. Le temps ne s'est pourtant pas arrêté à ce stade initial, à cette crise dans la crise, et la filière santé a réussi à faire face, appuyée par une efficace méthode féodale de contention de l'épidémie : le confinement.

 La Région reste un échelon pertinent pour relocaliser

"La crise du Covid-19 a révélé, en l'exacerbant, notre situation de dépendance vis-à-vis de pays étrangers, dans le cadre de la mondialisation. Cette dépendance s'est manifestée pendant la crise du Covid-19 lors de ruptures majeures survenues dans la chaine d'approvisionnement, en particulier en masques et réactifs pour les tests, etc. Pourtant ces ruptures ne sont pas nouvelles, elles sont devenues récurrentes depuis des années et illustrent le résultat de quarante ans de mondialisation", a recadré en substance l'économiste Marie Coris, maître de conférences en économie à l'Université de Bordeaux et membre du Groupe de recherche en économie théorique et appliquée (Gretha), laboratoire commun à l'Université de Bordeaux et au CNRS au cours du Forum.

Lire aussi : Lectra boosté par sa stratégie "made in France"

Forum Santé Innovation 2020 Marie Coris

Marie Coris (crédits : Agence APPA)

La chercheuse a ensuite présenté les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :