Comment décarboner son activité économique ? Mode d'emploi avec EthicDrinks

 |  | 1960 mots
Lecture 10 min.
Bouteille allégée, abandon de la capsule et étiquette sans plastique : ce n'est que la partie visible du travail de fond réalisé par EthicDrinks pour compenser l'impact sur l'environnement de son activité de négociant en vin.
Bouteille allégée, abandon de la capsule et étiquette sans plastique : ce n'est que la partie visible du travail de fond réalisé par EthicDrinks pour compenser l'impact sur l'environnement de son activité de négociant en vin. (Crédits : Ethic Drink)
INTERVIEW. Étiquette, bouchon, bouteille, transport, emballage, livraison... Mickaël Alborghetti, le fondateur d'EthicDrinks, a scruté, analysé et modifié chaque maillon de son activité pour "nettoyer le métier de négociant" en vin. La startup bordelaise créée fin 2019 produit du vin bio ou HVE en poursuivant un double objectif : zéro plastique et zéro carbone. Dans un entretien à La Tribune, Mickaël Alborghetti revient en détail sur chaque étape de ce travail en profondeur, sur les surcoûts induits et sur ce qu'il lui reste à faire.

Après une formation d'ingénieur agronome et d'œnologie à Purpan INP Toulouse, Mickaël Alborghetti a travaillé pendant cinq ans en tant que négociant chez Georges Vigouroux, à Cahors (Lot), avant de fonder EthicDrinks fin 2019 avec sa compagne Camille Gante Alborghetti et d'intégrer le Village by CA d'Aquitaine l'an dernier. Objectif : modifier en profondeur le fonctionnement de son métier pour réduire drastiquement et compenser les émissions carbone, se désintoxiquer du plastique et adopter le statut d'entreprise à mission.

LA TRIBUNE - Quelle est l'activité d'EthicDrinks et quels sont vos chiffres clefs un an après votre lancement commercial ? 

MICKAËL ALBORGHETTI - Nous avons lancé l'entreprise quelque mois avant la crise du Covid et les taxes décidés par Donald Trump contre les vin français alors même que le marché américain est prioritaire pour nous. Malgré tout, en 13 mois, nous avons déjà écoulé 120.000 bouteilles pour environ 400.000 euros de chiffre d'affaires, dont 80 % sont vendues aux Etats-Unis. Nous proposerons six gammes de vins rouge, blanc, rosé et pétillant en 2021 chez différents distributeurs, exclusivement en BtoB. Nous nous approvisionnons en vrac chez des producteurs certifiés bio ou HVE [haute valeur environnementale] et nous réalisons l'assemblage nous-même sous notre propre marque. On vise des consommateurs plutôt jeunes, plutôt féminins et plutôt grand public avec des vins vendus moins de dix euros. EthicDrinks c'est une équipe de huit collaborateurs, pas encore salariés, et nous espérons doubler l'activité en 2021 pour viser un million d'euros de chiffre d'affaires. Même si c'est très compliqué de se prononcer vu l'absence totale de visibilité.

Vous ambitionnez de "nettoyer le métier de négociant". Concrètement, qu'est-ce que ça veut dire ?

Ça veut dire qu'on a listé tous les éléments qui constituent une bouteille de vin - le vin, la bouteille en verre, le bouchon, l'étiquette, la capsule, l'emballage et le transport en amont et en aval - et qu'on a regardé à chaque fois comment on pouvait changer les pratiques, les sources d'approvisionnement et les matières pour réduire au maximum les impacts sur l'environnement. Nous voulons agir à notre échelle en réduisant autant que possible les émissions de carbone et en éliminant complètement le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :