Jean Guyon : le viticulteur qui a cassé la bouteille bordelaise fait désormais face à la crise

 |  | 1768 mots
Lecture 9 min.
Jean Guyon et sa bouteille de bordeaux rosé à tendance cylindrique, elle aussi hors des clous de la bordelaise classique.
Jean Guyon et sa bouteille de bordeaux rosé à tendance cylindrique, elle aussi hors des clous de la bordelaise classique. (Crédits : Jean Guyon)
Patron atypique des vignobles Rollan de By, Jean Guyon détonne par son goût de l'audace en marketing, n'hésitant pas à se débarrasser de l'iconique bouteille bordelaise pour la remplacer par autre chose. Il y voit un jeu qui permet de désorienter le consommateur et s'adapter à l'air du temps pour mieux démontrer la supériorité des bordeaux. Secoué brutalement par la crise sanitaire ce véritable roi du Médoc, dont les possessions viticoles tutoient les 200 hectares, a également décidé de s'attaquer au dernier classement des catégories supérieure et exceptionnelle de l'Alliance des Crus bourgeois.

Fils d'un antiquaire parisien, diplômé de la prestigieuse école Boule (métiers d'art, design, agencement), Jean Guyon, qui a fait fortune dans l'immobilier et la décoration d'intérieur, est devenu un grand propriétaire viticole du Médoc. Il n'a pas investi dans le vignoble bordelais pour acquérir un signe extérieur de richesse de plus, avant de reprendre le cours d'une vie parisienne bien remplie.

Lire aussi : Affaiblis, les vins de Bordeaux doivent survivre à un fléau inédit : le Covid-19 (1/5)

Parce que ce Parisien pur jus a décidé de relever un premier défi : celui d'arriver à faire un vin au niveau de ses attentes d'amateur averti et puis un deuxième, celui de se tailler une sorte de royaume viticole médocain. S'il a démarré en 1989 en achetant une petite parcelle de deux hectares, c'était pour tâter le terrain. Parce que ce néo rural, cuvée grand siècle, a plutôt le profil d'un joueur de poker prêt à mettre le feu au tapis vert pour gagner plus de vignes, que celui d'un gentleman-farmer à temps partiel.

Jean Guyon a démarré petit avant de grandir

"J'ai commencé avec deux hectares et puis j'ai étendu mon domaine en rachetant de nouveaux châteaux. Aujourd'hui je possède 185 hectares de vignes en Médoc. Nous réalisons habituellement entre 8,5 et 10,5 millions d'euros de chiffre d'affaires, avec 49 salariés employés en direct et 20 à 25 qui dépendent de sous-traitants", éclaire pour La Tribune Jean Guyon.

Si les vendanges ont bien eu lieu en 2020, le mauvais contexte économique général, marqué en particulier par la fermeture des bars et des restaurants et l'interruption de nombreuses ventes à l'export a poussé presque tout le monde au bord de la catastrophe. Un des coups les plus durs pour Jean Guyon est venu des compagnies aériennes, un canal de distribution qui a drainé 50 % des ventes de la production de ses vignobles Rollan de By en 2019, avec Air France, Cathay Airways ou encore Finnair...

Avec l'arrêt des compagnies aériennes, les stocks augmentent

"Air France c'est 200.000 bouteilles par an sur une production totale...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :