Mobilisation de la filière vins et spiritueux face aux sanctions prises par Donald Trump

 |  | 1040 mots
Lecture 6 min.
Dans le secteur des vins et spiritueux la Nouvelle-Aquitaine aussi est un poids lourd international, ne serait-ce qu'avec le cognac et les bordeaux.
Dans le secteur des vins et spiritueux la Nouvelle-Aquitaine aussi est un poids lourd international, ne serait-ce qu'avec le cognac et les bordeaux. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Les professionnels de la filière vins et spiritueux se dressent contre les nouvelles sanctions douanières applicables à compter de ce mardi 12 janvier par l'administration Trump contre les importations aux Etats-Unis de vins tranquilles et spiritueux français. Ces nouvelles sanctions s'annoncent beaucoup plus dures que celles appliquées depuis octobre 2019, qui ont déjà coûté 600 millions d'euros de manque à gagner à la filière.

La filière française des vins et spiritueux continue à se battre pour en finir avec les sanctions qui la frappent, dans le cadre du bras de fer entamé depuis des mois entre les Etats-Unis et l'Union européenne à propos de la construction aéronautique. Les sanctions économiques entre pays partenaires ont généralement toujours un aspect symbolique fort, pour mieux marquer les esprits. Et ce coup-ci les Etats-Unis ont décidé de frapper plus fort que lorsqu'ils s'étaient attaqués aux fabricants de camemberts.

Lire aussi : Affaiblis, les vins de Bordeaux doivent survivre à un fléau inédit : le Covid-19 (1/5)

La filière vins et spiritueux pèse lourd dans la balance commerciale française et, pour ne prendre que cet exemple, 98 % des cognacs sont vendus à l'export en volume et près de 50 % aux seuls Etats-Unis. Or, le gouvernement des Etats-Unis a annoncé ce 30 décembre de nouvelles sanctions douanières, applicables à partir du 12 janvier, contre cette filière européenne emblématique, notamment en France. Entre 2019 et octobre 2020, les importations américaines des vins français surtaxés ont été divisées par deux, représentant une perte de 600 millions d'euros de chiffre d'affaires pour les exportateurs.

+25 % de droits de douane à compter du 18 octobre 2019

Les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2021 à 13:52 :
Que l'on ne s'inquiète pas, la nouvelle administration US et Macron sont de la même veine, les dividendes vont être distribué quoi qu'il en coûte!
a écrit le 11/01/2021 à 13:15 :
Enfin voyons, pas de problème tous les dirigeants au monde n'arrêtent pas de dire que Trump est un fou dangereux inconscient, de ce fait toutes les mesures et lois qu'il a pris devraient être sans problème se faire annuler hein, logiquement du moins... :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :