Un bâtiment dans le bâtiment : l'Essca aura son nouveau campus bordelais en 2023

C'est sur la rive droite, au sein de la ZAC Bastide Niel, que le nouveau campus bordelais de l'Essca doit ouvrir ses portes à la rentrée 2023. L'école de commerce y fait construire un nouveau bâtiment de sept étages qui s'insère étroitement entre les quatre murs conservés de l'ancien mess des officiers. Un défi technique et architectural.

6 mn

Les quatre murs extérieurs de l'ancien Mess des officiers ont été conservés. Un bâtiment neuf vient s'insérer à l'intérieur et ajouter plusieurs étages et une terrasse pour constituer le campus bordelais de l'Essca.
Les quatre murs extérieurs de l'ancien Mess des officiers ont été conservés. Un bâtiment neuf vient s'insérer à l'intérieur et ajouter plusieurs étages et une terrasse pour constituer le campus bordelais de l'Essca. (Crédits : Essca)

Long de 75 mètres, large de quinze, le Mess des officiers de l'ancienne caserne Bastide Niel est un bâtiment longiligne déployant 4.000 m2 sur trois étages. Construit vers 1877 et abandonné au milieu des années 2000, cet édifice a fait son temps et n'est plus désormais que l'îlot B072 de la vaste ZAC (zone d'aménagement concerté) Bastide Niel. Un matricule qui lui offre une seconde vie puisque les officiers d'antan laisseront bientôt la place aux étudiants de l'Essca (École supérieure des sciences commerciales d'Angers).

Lire aussi 11 mnImmobilier : à Bordeaux, Bastide Niel, qui doit accueillir 10.000 habitants, est réorienté

Une architecture contrainte à tous les niveaux

L'école de commerce angevine, présente à Bordeaux depuis 2016, a en effet jeté son dévolu sur cette parcelle pour y construire son futur campus qui sera entouré d'une école de danse et d'une école de formation aux métiers médico-sociaux. Moyennant 17 millions d'euros HT de travaux (hors foncier), l'Essca y implantera un bâtiment de 5.500 m2 doté de six niveaux habités et d'une terrasse au 5e étage. "Cela aurait été plus simple et plus rapide de tout démolir et de reconstruire de zéro mais ce n'est pas le choix qui a été fait", résume l'architecte Fabien Gauthier, architecte chef de projet chez Guiraud Manenc, le cabinet qui a conçu le bâtiment en collaboration avec MNP Vacher Architectes et associés.

"Seuls les quatre murs ont été conservés, tout le reste - le toit, les murs intérieurs, les planchers, etc. - a été détruit pour pouvoir reconstruire un bâtiment fourreau qui vient s'insérer à l'intérieur de l'existant", témoigne son collègue Patrick Vacher. "Nous avons en quelque sorte travaillé à l'envers puisqu'on est parti de l'enveloppe existante et donc d'un volume très contraint. C'est très stimulant d'un point de vue architectural et ça permet de conserver une partie de l'histoire du bâtiment", complète Fabien Gauthier.

Seuls les quatre murs extérieurs du bâtiment d'origine du 19e siècle ont été conservés (crédits : Essca).

Des jeux de lumière

D'autant que si ce chantier est qualifié par Patrick Vaucher "d'extrêmement contraint et technique", c'est aussi parce qu'il doit respecter les formes et volumes définis pour les 35 hectares de la ZAC par Winy Maas. "Le principe central du projet c'est que chaque logement bénéficie d'au moins deux heures d'ensoleillement naturel chaque jour de l'année, y compris le 21 décembre, le jour du solstice d'hiver. Tous les bâtiments sont donc conçus et découpés pour respecter cet objectif sans se gêner les uns les autres", expliquait l'architecte néerlandais en septembre dernier.

Lire aussi 5 mnÀ Bordeaux, les pyramides de Winy Maas surgissent sur la ZAC Bastide Niel

Futur campus Essca Bastide Niel

Cliquez sur l'image pour l'agrandir. Visuel du futur bâtiment dessiné par Guiraud Manenc et MNP Vacher Architectes et associés et réalisé par Eiffage. (crédits : Guiraud Manenc et MNP Vacher Architectes et associés).

Au-delà des quatre murs, le futur campus doit donc respecter des volumes prédéfinis. Une fois la charpente métallique achevée, le nouveau bâtiment viendra donc couronner l'ancien en reprenant les lignes d'arêtes propre à la ZAC. Les deux architectes y ont ajouté une façade supérieure mêlant du cristo blanc (marbre reconstitué) et trois types de verres différents pour créer un effet pixelisé et des jeux de lumière. Un procédé expérimental en cours d'homologation par le Centre scientifique et technique du bâtiment.

Un millier d'étudiants attendus sur site

Le campus devrait accueillir un millier d'étudiants à terme, contre environ 550 actuellement dans les 3.000 m2 loués par l'Essca dans le hangar G8 des Bassins à flot. et qu'elle devrait probablement conserver en parallèle. Il sera équipé de salles de spectacle, d'un foyer de restauration, d'un centre d'apprentissage, d'espaces communs et d'un amphithéâtre de 250 places. "Nous avons accordé beaucoup d'attention à l'expérience des étudiants pour leur proposer les conditions d'apprentissage les plus modernes et qualitatives", assure Brigitte de Faultrier, la directrice de l'Essca Bordeaux. "Nous allons obtenir la certification HQE [haute qualité environnementale] très bien et Breeam Good. C'est important pour nous parce que nous voulons faire de ce campus le pilote et la vitrine des futurs campus du groupe Essca", ajoute Christophe Chanteloube, le responsable des projets immobiliers de l'école de commerce.

ZAC Bastide Niel

Cliquez sur l'image pour l'agrandir. La vue la ZAC Bastide Niel et l'écosystème Darwin depuis la terrasse au 5e étage du campus de l'Essca (crédits : PC/La Tribune).

Autant d'arguments qui visent aussi à se démarquer sur un marché de l'enseignement supérieur de plus en plus concurrentiel à Bordeaux avec de nombreux projets en chantier : le campus François d'Assise de l'école d'ingénieurs Junia à Bordeaux Euratlantique prévu pour début 2023, non loin du futur campus de Onepoint qui doit être livré un an plus tard, ou encore l'implantation bordelaise de l'école Elisa Aerospace qui ouvrira progressivement à partir de septembre prochain.

Du côté de l'Essca, où la scolarité coûte 12.000 euros par an, le doublement des effectifs se fera à la fois par la formation initiale (Bac+2 et Bac+5), avec notamment le lancement prochain d'un nouveau master dédié à la banque et l'ingénierie financière, et par l'ouverture de parcours en formation continue.

Lire aussi 3 mnTous fraudeurs ? Avec son labo dédié au nudge, l'Essca explore nos comportements

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.