L’Essca s’installe au cœur de Bordeaux

Ecole supérieure de commerce et de management, l’Essca vient de s’implanter à Bordeaux. Cette école angevine plus que centenaire a décidé de s’installer tout près du Grand Théâtre, un choix rarissime.
Catherine Leblanc (en blanc) s'apprête à couper le ruban
Catherine Leblanc (en blanc) s'apprête à couper le ruban (Crédits : DR)

Alors que le quartier des Chartrons, à Bordeaux, a fini par s'imposer comme le campus des écoles privées supérieures de commerce, et que celui des Bassins à flot, à quelques encablures, promet d'être le futur eldorado de ces établissements, l'Ecole supérieure des sciences commerciales d'Angers (Essca), qui se définit comme une école de management, a fait un choix radicalement différent en s'installant, officiellement le 2 septembre, rue de Condé. Avec cette adresse située en plein centre, entre allée d'Orléans et rue Esprit des lois, à quelques dizaines de mètres du Grand Théâtre, l'Essca, localement dirigée par Brigitte Faultrier, va marquer sa différence, au moins dans un premier temps.

"Nous louons les locaux, qui s'étendent sur 1.400 m2. Nous procédons toujours de la même manière. Nous n'achetons les locaux qu'une fois que le succès est au rendez-vous. La promotion des 70 premiers élèves bordelais, qui ont été comme nos autres étudiants recrutés sur concours à la sortie du Bac, est en place" éclaire Catherine Leblanc directrice générale de l'Essca et ex- conseillère municipale à la ville d'Angers (Maine-et-Loire), où se trouve le siège social de l'école.

18 masters au compteur

"L'Essca a été créée en 1909 par l'Université catholique de l'ouest, mais ce n'est pas une école confessionnelle. Elle est désormais gérée par une association loi 1901. Nous sommes la plus vieille école en admission post-bac mais pas dans l'absolu puisque l'ESCP a été créée en 1870", recadre la directrice générale.

L'Essca a recruté cinq professeurs dans le Bordelais pour cette nouvelle école, sans compter les Angevins et Parisiens qui interviendront ici. Cette implantation bordelaise ne va tout d'abord compter qu'une promotion, les suivantes arrivant au fur et à mesure. En plus d'Angers, l'Essca est implantée à Cholet (Maine-et-Loire), Budapest et Shanghaï et a inauguré deux autres implantations que celle de Bordeaux lors de la rentrée 2016, à Aix-en-Provence et Lyon. Forte de 3.200 étudiants, l'Essca propose aux bacheliers, moyennant une contribution annuelle de 9.000 €, un cursus de cinq ans, qui comprend 18 masters (mais pas de licence). Ce programme "Grande école" forme aux métiers en banque-finance, digital, ressources humaines, marketing, audit-conseil ou encore à l'entrepreneuriat.

"Nous avons été classés 49e sur 90 au plan européen par le Financial Times, ce qui nous conforte dans notre démarche. L'école emploie 115 professeurs et fait appel à 320 intervenants extérieurs. A Bordeaux nous n'avons pas encore fait notre choix en matière de master. Nous allons au contact des entreprises pour connaître leurs attentes, avant de faire quoi que ce soit. Certains nous avaient suggéré de créer un master sur le vin à Bordeaux, mais j'ai bien l'impression que dans cette ville d'autres y ont pensé avant nous", s'amuse Catherine Leblanc.

En plus de ses implantations l'Essca a noué des partenariats avec d'autres établissements supérieurs, à Hongkong ou bien Londres. L'Essca réalise un chiffre d'affaires annuel de 40 M€, dont près de 12 % provient de la formation continue.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/09/2016 à 16:08
Signaler
Une très bonne nouvelle que l'implantation de l'ESSCA à Bordeaux. Un très beaux choix pour les étudiants Bordelais qui veulent suivre des études de gestion. Je leur souhaite succès et développement rapide !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.