Entre bureaux et futurs espaces verts, Bordeaux Euratlantique prend racine

 |   |  871  mots
Le futur jardin de l'Ars s'étendra sur cet espace de la Garonne jusqu'à la halle SNCF Gattebourse. La concession BMW (bâtiment noir à gauche) sera déménagée pour libérer l'accès au futur pont Simone Veil.
Le futur jardin de l'Ars s'étendra sur cet espace de la Garonne jusqu'à la halle SNCF Gattebourse. La concession BMW (bâtiment noir à gauche) sera déménagée pour libérer l'accès au futur pont Simone Veil. (Crédits : PC / La Tribune)
Les habitants et les salariés nouveaux venus à Bordeaux Euratlantique - dont ceux de Sanofi ce lundi matin, mais aussi d'HelloAsso qui arrivera en juillet et de Thermo Fisher - pourront profiter dans quelques années de vastes espace verts, notamment au sein des 9 hectares du jardin de l'Ars. De l'autre côté de la gare Saint-Jean, le projet de "rue bordelaise" se précise à l'horizon 2025.

Une centaine de salariés du laboratoire Sanofi ont pris leurs marques ce lundi matin dans leurs nouveaux locaux au sein de la Cité numérique située à Bègles, sur le périmètre de l'opération d'intérêt national (OIN) Bordeaux Euratlantique. Le bâtiment qui sera officiellement livré cette semaine devrait être pleinement opérationnel, notamment dans sa dimension coworking, cet automne. La Cité numérique accueillera aussi les équipes de la plateforme numérique HelloAsso qui s'installera mi-juillet avec ses 70 salariés, tandis que celles de l'équipementier de laboratoires Thermo Fisher Scientific et de la startup Wiidii ont également choisi de rallier la zone dans d'autres bâtiments. "C'est simple, notre principal problème aujourd'hui c'est qu'on ne livre pas suffisamment de mètres carrés pour répondre à la demande des entreprises", apprécie Stephan de Faÿ, le directeur général de Bordeaux Euratlantique.

Lire aussi : Sanofi, première locomotive de la Cité numérique bordelaise

25 % de surfaces rendues à la nature

Et pourtant le périmètre de 738 hectares de cette vaste opération d'aménagement urbain est en plein travaux, en particulier les quartiers Armagnac et Amédée-Saint-Germain, juste derrière la gare Saint-Jean, où les grues pullulent. Ainsi, derrière le MIN de Bordeaux Brienne et la tour Innova, une zone urbanisée de près de 9 hectares sera rendue à la nature en pleine terre dans les années qui viennent. A titre de comparaison, le jardin public s'étale sur dix hectares tandis que le jardin botanique sur quatre. Les premiers espaces du futur jardin de l'Ars ouvriront à partir de juillet 2020 autour de l'école de Brienne actuellement en construction puis du futur collège Belcier.

"Le principe directeur est de prolonger vers le sud l'ambiance des quais de Bordeaux en laissant de plus en plus de place à la nature. Nous allons par exemple planter 3.000 arbres et ouvrir des accès traversant vers la Garonne, à l'image de qui a été fait à l'époque dans le quartier des Chartrons. Au total, 50 hectares d'espaces verts seront réalisés si bien que l'on rend à la nature 25 % des surfaces du quartier Amédée-Saint-Germain. Notre objectif est de garantir un espace vert de qualité à 300 mètres de chaque pas de porte", reprend Stéphan de Faÿ, qui présentera en fin d'année une stratégie de soutien à l'agriculture urbaine.

De quoi susciter l'enthousiasme du maire de Bordeaux, Nicolas Florian, venu observer l'état d'avancement des différents chantiers ce vendredi 9 mai. "Ce que fait ici Euratlantique est un peu un modèle de ce qu'on peut faire en matière de nature et d'effacement des frontières notamment pour le projet de réaménagement des boulevards", juge l'élu. Le jardin de l'Ars, qui s'étirera des berges de la Garonne jusqu'à la halle Gattebourse, laquelle accueillera à terme un musée, tire son nom du ruisseau de l'Ars mais pourrait être rebaptiser à l'issue d'une concertation avec les habitants du quartier.

La "rue bordelaise" à l'horizon 2025

Plus proche de la gare Saint-Jean, le projet de "rue bordelaise" qui prévoit d'ouvrir une vaste artère commerciale en diagonale entre les quais et la gare SNCF est toujours d'actualité mais ne devrait pas voir le jour avant 2025 avec un lancement du chantier prévu pour fin 2021 ou début 2022, une fois que l'ensemble du foncier et du bâti aura été racheté par l'établissement public d'aménagement. "Nous avons mené une concertation sur ce projet qui a abouti à plusieurs modifications dont la largeur de la rue, qui sera de 19 mètres, soit à peu près celle du cours de l'Intendance, contre 15 mètres prévus initialement", précise Stéphan de Faÿ. La nouvelle rue commerçante devrait également laisser plus de place au végétal et intégrer un vaste garage à vélos.

Rue bordelaise Euratlantique

Le projet de "rue bordelaise" présenté par Apsys Group fin 2017 (crédits : Apsys Group).

Le projet prévoit au total environ 88.000 m2 de logements, bureaux, hôtels, commerces, restaurants, loisirs et services de proximité. De son côté, à la suite des déboires techniques survenus lors du chantier, le pont Simone Veil est toujours prévu à l'horizon 2023, avec trois ans de retard.

//////////////////

La Jallère : stop ou encore ?

C'est l'un des derniers grands projets d'aménagement à Bordeaux et il pourrait bien devenir l'un des marqueurs de l'action de Nicolas Florian et de l'élection municipale sur le plan environnemental. Le projet de la mairie actuellement en concertation prévoit notamment la construction de 2.000 logements sur le secteur de la Jallère au nord de la ville. Faut-il préserver davantage d'espaces naturels et réduire la voilure ? "Ce projet d'aménagement comporte trois volets", répond Nicolas Florian. "Le premier, au Nord-Ouest, n'est pas négociable car il concerne 900 emplois et la construction d'un lycée. Le deuxième, que je souhaite sanctuariser, est celui de la ferme urbaine et de la ressourcerie Ikos. Enfin, le troisième volet concerne le logement et je souhaite que la concertation se poursuive et qu'on prenne le temps nécessaire pour trouver la bonne solution." Bref, pour l'heure, le maire n'a pas tranché et plusieurs possibilités restent ouvertes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :