Au Front : "Réinventons la manière d'aborder les soins"

LE MONDE D'APRES. Pendant toute la durée du confinement, La Tribune ouvre ses colonnes à l’entrepreneur bordelais Guillaume-Olivier Doré pour "Au Front", une chronique quotidienne sur les initiatives locales face à la crise sanitaire et économique, pour préparer la riposte et bâtir le monde d'après.

2 mn

Au Front : une chronique quotidienne le temps du confinement pour présenter des initiatives locales et régionales qui préparent le monde d'après la pandémie.
"Au Front" : une chronique quotidienne le temps du confinement pour présenter des initiatives locales et régionales qui préparent le monde d'après la pandémie. (Crédits : Raising the Flag on Iwo Jima, by Joe Rosenthal. 1945)

A ce stade, plus personne ne doute de l'impérieuse nécessité d'un système de santé solide, dans une chaîne de valeur maîtrisée, avec des professionnels formés à ce type de crise sanitaire.

La lutte contre la pandémie ne va pas s'arrêter cet été à cette première grande vague, mais va durer de nombreux mois, à lutter contre les répliques à venir, sans compter qu'il y aura d'autres virus à l'avenir. Au delà des décisions internationales et gouvernementales qui seront prises pour centraliser un système d'alerte et de réaction, c'est la manière même dont les patients "consomment" les services de santé qui est bouleversée.

De nombreuses innovations sont mises à la disposition du secteur de la santé. Depuis la formation des praticiens à distance avec InVivox, pour accélérer la diffusion des connaissances entre professionnels, jusqu'à la formation aux gestes qui protègent les soignants en première ligne avec les solutions de SimForHealth, ces outils sont mis gratuitement à la disposition des professionnels.

Ces professionnels peuvent aussi échanger avec leurs patients grace aux solutions Nomadeec ou NEHS Digital et suivre le traitement des patients à distance et vérifier grâce à Synapse Medicine que les prescriptions médicale sont compatibles...

Lire aussi : E-santé : le CHU de Bordeaux signe avec trois startups régionales

L'effort de guerre est tel que les résistances naturelles du système de santé aux nouvelles pratiques digitales ont complètement sauté, faisant du front un immense laboratoire d'expérimentation à ciel ouvert. Pour exemple, l'initiative du docteur Roman Khonsari, chirurgien à l'hôpital Necker, qui vient d'installer un parc de 60 imprimantes 3D pour fabriquer tout le petit matériel qui manque aux équipes sur le terrain.

Toutes ces initiatives sont en train de rebattre toutes les cartes au bénéfice d'un seul objectif : sauver le maximum de patients infectés, en préservant la santé des commandos en première ligne.

Nul doute que les initiatives en cours, toutes aussi importantes les une que les autres, feront muter ces métiers, et la région Nouvelle Aquitaine est en pointe.

Lire aussi : "Ne pas avoir à choisir entre une santé aux mains des Gafa et une santé au rabais"

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.