Télémédecine : Exelus déploie Nomadeec dans 70 établissements de Nouvelle-Aquitaine

 |   |  346  mots
(Crédits : Exelus)
Après sa levée de fonds de 3 M€ bouclée en septembre dernier, la startup bordelaise Exelus annonce le déploiement de sa solution de télémédecine Nomadeec dans 70 établissements publics et privés dans la Vienne et en Charente-Maritime.

C'est dans le cadre d'un appel à candidature lancé par l'Agence régionale de santé (ARS) de Nouvelle-Aquitaine que la startup de télémédecine créée en 2014 s'installera dans 70 établissements de santé de la région. Exelus, qui commercialise une application web sécurisée pour PC, tablette et smartphone permettant de réaliser notamment des téléconsultations en visioconférence, des téléexpertises dans différentes spécialités médicales, échanger des documents, établir une prescription et facturer leurs actes.

Baptisée Nomadeec, cette solution sera déployée courant 2020 dans la Vienne au sein de 42 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et deux maisons de santé pluri-professionnelles (MSP). Elle est déjà opérationnelle à la polyclinique de Poitiers et au centre hospitalier Henri Laborit ainsi que chez les ambulanciers privés du département, les médecins correspondants du Samu, les Smur, les secouristes du Center Parc, des premiers EHPAD pilotes et l'unité pénitentiaire. En Charente-maritime, Nomadeec sera mis en place au sein de 14 Ehpad, cinq établissements de soins de suite et de réadaptation (SSR) et deux unités pénitentiaires.

Il s'agit d'un nouveau déploiement conséquent pour Exelus qui a annoncé en octobre dernier une levée de fonds de 3 M€ - figurant ainsi dans le top 10 régional de 2019 - et le déploiement de sa solution dans pas moins de 354 établissements français du groupe Orpea, spécialisé dans la dépendance. Ce dernier est entré du même coup au capital de la startup.

Lire aussi : Télémédecine : Exelus lève 3 M€ et se déploie chez Orpea

La jeune pousse revendique désormais 2.200 utilisateurs en structures de soins privées et publiques, en libéral, ambulanciers urgentistes, au sein de l'assistance médicalisée et près de 20 Samu connectés en France pour un total de plus de 25.000 actes de télémédecine réalisés. Désormais installée à Bordeaux Euratlantique, Exelus veut passer de douze à trente personnes dans les deux ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :