Bordeaux Inno Campus affirme ses ambitions partagées

 |   |  587  mots
Le périmètre de Bordeaux Inno Campus s'étend principalement sur les communes de Pessac, Talence, Gradignan et Bordeaux.
Le périmètre de Bordeaux Inno Campus s'étend principalement sur les communes de Pessac, Talence, Gradignan et Bordeaux. (Crédits : Bordeaux Inno Campus)
Les multiples acteurs de l'opération d'intérêt métropolitain Bordeaux Inno Campus, qui couvre le cône sud-ouest de la métropole, en ont présenté les grandes lignes ce 20 janvier autour de la santé, de l'emploi et du logement. Concrètement cette démarche partenariale agrège les projets et les budgets portés par cinq collectivités, deux universités, l'Etat, le CHU, le Crous et Domofrance pour un total évalué à 2 Md€ d'ici 2035.

Sur ses 1.300 hectares, le périmètre de Bordeaux Inno Campus compte aujourd'hui 66.000 étudiants, 48.500 emplois, dont 4.200 chercheurs publics, les trois quarts de l'offre hospitalière de la métropole et la moitié des entreprises incubées en Nouvelle-Aquitaine. De quoi regrouper "environ les trois quarts du potentiel métropolitain d'enseignement supérieur, de recherche et d'innovation". Des indicateurs économiques particulièrement conséquents pour cette opération d'intérêt métropolitain qui concerne principalement les communes de Pessac, Talence, Gradignan et Bordeaux et donc, mécaniquement, les deux universités bordelaises mais aussi des grandes écoles, centre hospitaliers, laboratoires de recherche, technopôles, pôles de compétitivité et entreprises innovantes. Un potentiel qui ne demande qu'à être soutenu et, surtout, coordonné autour d'ambitions identifiée et partagées.

C'est précisément l'objectif du projet partenarial d'aménagement paraphé par pas moins de onze structures publiques ce lundi 20 janvier : Bordeaux Métropole, l'Etat, Bordeaux, Talence, Pessac, Gradignan, l'Université de Bordeaux et l'Université Bordeaux Montaigne, le CHU de Bordeaux, le Crous et Domofrance. Sans structure ni équipe dédiée, hormis un chef de projet au sein des services de Bordeaux Métropole, ce projet partenarial, qui couvre un territoire aussi vaste qu'hétérogène, est en réalité l'agrégat et la mise en commun des multiples projets des uns et des autres à l'horizon 2035. "On a dix à 15 ans pour avancer et faire vivre et évoluer ce projet. Ce qui est exceptionnel dans cette démarche collective c'est ce sens de la responsabilité, du débat et de la concertation", salue Fabienne Buccio, la préfète de région, qui insiste à nouveau sur l'aspect environnemental.

3 x 10.000

L'ambition affichée du projet Inno Campus c'est de porter à l'horizon 2035 la construction de 10.000 logements, dont près de 3.000 logements étudiants, la création de 10.000 emplois et l'accueil de 10.000 nouveaux étudiants. Et pour y arriver, pas moins de 2 Md€ d'investissements publics sont listés et additionnés :

  • 600 M€ dans le cadre de l'Opération campus.
  • 500 M€ par le CHU de Bordeaux dans le cadre de son plan schéma directeur immobilier et du regroupement des urgences à Pellegrin et Haut-Lévêque.
  • 320 M€ par l'Université de Bordeaux dans le cadre de son schéma directeur à la suite de la reprise en main de son patrimoine immobilier et foncier l'an dernier. L'Université Bordeaux Montaigne est, elle-aussi, en discussion avec l'Etat pour récupérer les clefs de son patrimoine.
  • 320 M€ pour la réalisation de nouvelles lignes de transport traversant le campus (notamment une branche de la ligne B du tramway entre le campus et Gradignan et un BHNS entre Pellegrin et Gradignan via Talence) et des pistes cyclables.
  • 190 M€ d'investissement de Bordeaux Métropole dans l'aménagement économique de l'emprise extra-rocade avec la création de 480.000 m2 d'immobilier d'entreprises et 850 logements.
  • 167 M€ de Domofrance dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier de Pessac Saige.

Le contrat vise ainsi à mettre en cohérence tous ces projets à la fois dans l'espace, dans le temps et dans les thématiques abordées même si le spectre reste très large. "La thématique d'Inno Campus c'est bien sûr la santé au sens large mais c'est aussi l'optique et les lasers et le développement numérique. Mais cela ne résume pas tout ! L'innovation est dans tous les domaines comme dans les batteries par exemple", souligne Franck Raynal, le maire de Pessac.

Bordeaux Inno Campus

Le périmètre de l'opération Bordeaux Inno Campus (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :