Encore dans le dur, Europlasma commence à profiter de l'accélération de sa croissance

Le groupe Europlasma a bouclé un premier semestre 2021 en net redressement sur un an en termes d'activité. Si de nombreux indicateurs du groupe sont encore dans le rouge, ce dernier semble bien parti pour sortir de l'ornière à moyen terme. Désormais maison-mère des Forges de Tarbes, Europlasma dispose avec cette filiale d'un nouvel outil industriel quasi unique en France, qui occupe une position centrale dans sa nouvelle stratégie de croissance.

7 mn

L'ancien site de confinement des déchets d'amiante d'Europlasma avant traitement, un endroit mortel sans protection adaptée, saturé de poussières toxiques.
L'ancien site de confinement des déchets d'amiante d'Europlasma avant traitement, un endroit mortel sans protection adaptée, saturé de poussières toxiques. (Crédits : Agence Appa/Eric Barrière)

Le groupe Europlasma, basé à Morcenx (Landes), spécialiste des technologies de dépollution utilisant la technologie de la torche à plasma, est désormais au cœur d'une nouvelle phase de sa relance. Ce nouveau chapitre de son plan stratégique représente toutefois un vrai défi à relever pour un groupe qui en a certes affronté de nombreux autres avec succès, parfois à la limite d'être mortels, depuis sa fondation en 1992 par Didier Pineau. Toujours d'avant-garde dans sa spécialité, Europlasma est notamment la seule entreprise capable de neutraliser à titre définitif et de recycler sans aucun risque les déchets d'amiante, une fois qu'ils ont été vitrifiés par les torches à plasma de sa filiale Inertam.

Lire aussi 6 mnEuroplasma va prendre le contrôle de Tarbes Industry pour sécuriser sa croissance

Cette relance d'Europlasma par son nouveau PDG, Jérôme Garnache-Creuillot, a été rendue possible par l'intervention en amont du financier Pierre Vannineuse, dirigeant de la société anglaise de gestion ABO, qui a ouvert la porte à un refinancement massif du groupe. Rappelons qu'en avril dernier Jérôme Garnache-Creuillot a annoncé un plan de financement de 100 millions d'euros sur sept ans. Stratégie de développement qui passe aussi par une diversification du groupe landais.

Lire aussi 4 mnEuroplasma se dote d'une stratégie de croissance à 100 millions d'euros

Tarbes Industry est devenu Forges de Tarbes grâce à Europlasma

C'est ainsi que le 4 août dernier le tribunal de commerce de Paris a validé la reprise par Europlasma de la société industrielle Tarbes Industry, une opération annoncée fin mai. Spécialisée dans le forgeage, le traitement thermique et l'usinage des métaux cette entreprise industrielle, rebaptisée Forges de Tarbes depuis le mois d'août, et qui travaille aussi pour l'armée française, a la capacité de fabriquer des corps creux de grandes dimensions et donc des torches pour le groupe Europlasma, qui s'est engagé à investir 10 millions d'euros dans cette forge au cours des « prochaines années ».

Preuve de la confiance faite au groupe landais et de l'importance de cette reprise, qui a permis le sauvetage des Forges de Tarbes, la ministre des Armées, Florence Parly, s'est rendue en visite officielle sur ce site industriel le 11 octobre dernier. En prenant le contrôle des Forges de Tarbes le groupe Europlasma se donne les moyens de fabriquer lui-même ses torches à plasma, objectif qui correspond à sa nouvelle stratégie d'équipement et de prestations de services à forte valeur ajoutée pour ses clients.

Le groupe a levé 12 millions d'euros au cours du semestre

La situation financière d'Europlasma pourrait sembler paradoxale voire même difficile à comprendre vue de l'extérieur. Mais il ne faut pas oublier que le groupe landais est coté sur le marché boursier et qu'il peut s'appuyer sur un très large bloc d'actionnaires qui, malgré les risques et les contraintes, continuent à répondre présents. Et c'est bien à partir de cet irremplaçable appui, que Pierre Vannineuse, lui-même actionnaire de longue date, a bâti sa stratégie de refinancement et de relance d'Europlasma où les opérations dilutives ont alterné jusqu'ici avec la reconfiguration du capital mis en bourse.

Lire aussi 6 mnEuroplasma va se défaire de 21 millions d'euros de dettes et démantèle Cho Morcenx

Une forme de chirurgie assez lourde, qui en l'occurrence semble devoir déboucher sur des perspectives encourageantes. C'est ainsi qu'au 1er semestre 2021 le groupe Europlasma a réussi à lever la bagatelle de 12 millions d'euros : un montant correspondant à la quantité de carburant dont il avait exactement besoin pour couvrir cette période. Au terme de ce premier semestre, Europlasma a réduit sa dette financière de 51 %, à 1,7 million d'euros.

Un chiffre d'affaires en pleine explosion

Alignés sur la même tendance positive, souligne la direction, les fonds propres se reconstituent rapidement, de -16,5 millions d'euros au 31 décembre 2020 à -7,9 millions d'euros au 30 juin 2021. Sur le plan de la gestion, aux vues de son compte de résultat, le groupe pourrait sembler être dans le dur. Ce serait oublier que l'an dernier à la même époque il était dans le très dur.

Témoignant du rebond salutaire opéré par le groupe sur ses marchés, le chiffre d'affaires d'Europlasma a explosé sur un an, passant de 66.000 euros au 1er semestre 2020 à 3 millions d'euros au 1er semestre 2021. Une explosion essentiellement alimentée par Inertam qui, avec l'inertage de 1.700 tonnes de déchets d'amiante, a réalisé 2,7 millions d'euros de chiffre d'affaires (contre 25.000 euros au 1er semestre 2020).

Résultats : moins de raisons de broyer du noir

"Inertam, fleuron industriel de la technologie plasma, atteint aujourd'hui des niveaux de productivité inégalés. Nos importants investissements réalisés sur ce premier semestre commencent à être visibles sur le second semestre 2021 et porteront pleinement leurs fruits en 2022", annonce Arnaud Derisson, directeur financier du groupe Europlasma.

Lire aussi 4 mnNeutralisation de l'amiante : la relance d'Inertam par Europlasma saluée par les élus

Mais tandis qu'il remonte la vague de la croissance à pleine puissance, Europlasma enfourne de grosses quantités d'eau. Son résultat opérationnel courant ne s'améliore pas et s'enfonce même un peu sur un an, passant à -6,63 millions d'euros (contre -6,17 millions d'euros en 2020). S'il reste encore négatif, à -4 millions d'euros, le résultat financier d'Europlasma va toutefois en s'améliorant puisqu'il remonte de +23,3 % sur an (-5,3 millions d'euros en 2020). Au final, le résultat net du groupe est encore négatif et légèrement à la baisse (-2,4 %), avec une perte de -11,1 millions d'euros au 1er semestre 2021 (contre -10,8 millions d'euros l'an dernier).

Des perspectives en Chine populaire pour traiter les poussières

En plus de l'acquisition des Forges de Tarbes, Europlasma s'est depuis plusieurs mois lancé dans une autre diversification, celle de la préparation de déchets préparés pour être des combustibles efficaces, les CSR (combustible solide de récupération). Nouveau secteur d'activité qui prend la suite de la très dangereuse tentative de mise au point par le groupe de la production d'électricité à partir de déchets ménagers et de biomasse, portée par Cho Morcenx. La direction du groupe rappelle ainsi qu'en mars dernier un contrat de fournitures de CSR d'un montant de 4,5 millions d'euros sur cinq ans a été signé avec un opérateur dont l'identité est restée secrète.

Une diversification jugée majeure par le groupe pour le marché français, au même titre que la montée en puissance des moyens de traitement des déchets d'amiante par Inertam. Parallèlement Europlasma s'est engagé dans le déploiement en Chine du traitement des cendres volantes issues de la combustion des déchets banals (Refiom). Mais aussi, en collaboration avec une université chinoise, dans le traitement des déchets d'aluminium : un premier four pilote est d'ailleurs en test. Autant d'éléments qui fondent l'optimiste de la direction quant à l'avenir du groupe.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.