French Tech Day Bordeaux : quatre startups, un seul ticket pour le CES 2020

 |   |  740  mots
Les candidats, leurs mentors et les membres du jury lors de la phase de qualification de la startup battle du 28 novembre, à Bordeaux.
Les candidats, leurs mentors et les membres du jury lors de la phase de qualification de la startup battle du 28 novembre, à Bordeaux. (Crédits : PC / La Tribune)
16 créateurs et créatrices d'entreprises se sont affrontés lors d'une startup battle ce 29 novembre à Bordeaux. Quatre jeunes pousses se sont qualifiées pour les demi-finales qui auront lieu au cours du French Tech Day, à Bordeaux, le 12 décembre prochain. En jeu : un ticket pour le CES de Las Vegas en janvier 2020 pris en charge par French Tech Bordeaux.

Une joute verbale en cinq rounds, le tout en six minutes chrono. 16 startups, sélectionnés par des incubateurs de la métropole bordelaise mais aussi de Nouvelle-Aquitaine, sont venues défendre leur projet et présenter leur modèle économique, leur équipe, leur stratégie et leur écosystème à un jury de cinq professionnels (*). A l'issue de ces huitièmes de finale puis quarts de finale, deux créatrices et deux créateurs d'entreprises se sont qualifiés pour les demi-finales du 12 décembre et s'affronteront lors du French Tech Day au Palais de la Bourse. Le vainqueur de cette 1re édition de la startup battle remportera un billet pour le Consumer electronic show (CES) de Las Vegas, payé par l'association French Tech Bordeaux. Voici les quatre qualifiés :

  • CibleR - Bordeaux Métropole - Village by CA

Le CEO et co-fondateur, Erwan Simon, est venu défendre les solutions de marketing ciblé et prédictif développées depuis 2015 par CibleR et déjà déployées chez plusieurs centaines de clients du e-commerce, dont le Bordelais Cdiscount. La startup propose de pousser le bon contenu commercial à la bonne personne et d'améliorer ainsi la rentabilité des programmes d'opérations commerciales et de fidélité. L'équipe d'une quinzaine de personnes veut encore grandir, notamment aux Etats-Unis. "Aller au CES nous permettra de rencontrer tous nos clients et d'enchaîner ensuite avec le NRD 2020, le salon mondial du retail. C'est ainsi une double opportunité pour nous", met en avant Erwan Simon.

  • MyEli - Bordeaux Métropole - Incub Inseec

A la croisée des chemins de l'objet connecté et de la sécurisation des femmes dans l'espace public, MyEli prévoit de commercialiser au printemps 2020 un bijou connecté personnalisable pour sécuriser les femmes seules. C'est Solène Labonne, l'une des trois cofondatrices, qui a pitché ce projet encore en phase de prototypage. Lié à une application mobile, ce bijou présenté comme "discret et tendance" permet d'un clic d'alerter par SMS des proches, choisis au préalable et modifiables à tout moment. MyEli vise le marché français mais aussi l'international.

  • Nuage - Bordeaux Métropole - 1Kubator

Comme son nom le laisse supposer, Nuage est une plateforme d'intégration multi-cloud data-centrique. Cette startup créée en mai 2019 par trois entrepreneurs dont Olivier Dancot, présent à la startup battle, développe des produits de cloud sur-mesure intégrables instantanément dans les comptes des clients. Ces solutions permettent de gagner du temps et/ou de faire face à des hausses soudaines du trafic sur un site donné. Nuage travaille déjà étroitement avec Amazon web services et vise le marché des PME, ETI et startups ayant levé des fonds en France et à l'international.

  • Viji - La Teste-de-Buch - la Business Nursery

Co-créée par Anne-Laure Villemonteil, Viji propose aux marques de la mode, du textile et du luxe une solution de valorisation et de traçabilité de leurs politiques de RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et d'éco-responsabilité. Ne se posant pas comme un certificateur mais plutôt comme "un tiers neutre et objectif", la startup permet aux entreprises de mettre en avant leurs actions et aux clients de connaître facilement l'histoire, le circuit et les conditions de fabrication d'un article. Déjà déployée chez Gémo et deux autres clients, Viji lancera son outil de photogéolocalisation début 2020.

  • Les douze autres concurrents

Quatre startups ont perdu en quart de finale :

  • Move Your Buddy, réseau social d'entreprise pour organiser des évènements sportifs
  • Serenity / Sunrise, équipements de détection des chutes des personnes âgées
  • GAT, revêtement routier breveté 100% minéral et recyclable
  • Meditect, solution d'authentification et de traçabilité des médicaments

Huit startups sont sorties en huitièmes de finale :

  • Neocov, protège-livre réutilisable
  • Coven, escape game pour la prévention des risques en entreprise
  • Neonoos, réseau social d'échanges de bons plans de voyage entre amis
  • Magik Eduk / Graphonémo, application d'apprentissage de la lecture
  • La Voyageuse, application de couchsurfing sécurisé pour les femmes seules
  • Gleeph, réseau social autour des livres
  • Solette, t-shirt anti-UV en fibre recyclée
  • Toopi Organics, solution brevetée de valorisation de l'urine pour l'agriculture

(*) Le jury était composé d'Hélène Desliens (Experteez, French Tech Bordeaux), de Bertrand Bussac (Le Wagon Bordeaux / French Tech Bordeaux), David Babin (DMIC / French Tech Bordeaux), Laurent Babin (Redlink Avocats) et Frédéric Ventre (Yooji).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :