Nautisme : Fountaine Pajot secoué au cours de son premier semestre par la crise Covid-19

Le chantier naval Fountaine Pajot, à La Rochelle, a encaissé le choc de la pandémie de Covid-19 au cours de son premier semestre, achevé fin février, sans cesser pour autant d'investir. Affecté par l'arrêt des loueurs, dont il contrôle en partie le leader mondial, Dream Yacht Charter, le chantier naval Fountaine Pajot a préservé la solidité de son assise financière et sa capacité à rebondir.

5 mn

Les loueurs sont les premiers clients des chantiers navals, ci-dessus un Victoria 67, un des plus gros modèles de Fountaine, loué par un charter.
Les loueurs sont les premiers clients des chantiers navals, ci-dessus un Victoria 67, un des plus gros modèles de Fountaine, loué par un charter. (Crédits : Fountaine Pajot - Gilles Martin-Raget)

Le chantier naval Fountaine-Pajot, à La Rochelle, coté en bourse, vient de publier ses résultats au titre du premier semestre de son exercice 2020-2021 (du 1er septembre 2020 au 28 février 2021). Numéro deux mondial de la construction et de la vente de catamarans hauturiers, Fountaine Pajot avait terminé son exercice précédent (clôturé en août 2020) en pleine pandémie de Covid-19.

Ceci après avoir essuyé, fin juin, une cyber attaque de grande ampleur qui a paralysé ses services administratifs pendant plus d'une semaine et générés des surcoûts informatiques que l'entreprise évalue à 160.000 euros. Le premier semestre de ce nouvel exercice 2020/21 n'a pas connu de nouvelle attaque cybernétique et ne ne semble pas si mal orienté à moyen terme, même s'il est marqué de bout en bout par l'impact de la pandémie.

Lire aussi 4 mnL'hôpital de Dax frappé par une cyberattaque au rançongiciel

Un recul de l'activité amorti par de nouveaux produits

Si le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 11,3 % pendant cette période sur un an, à 84,7 millions d'euros, il s'agit d'un impact plutôt modéré compte tenu de la quasi mise à l'arrêt du marché de la plaisance haut de gamme par la pandémie.

"Le premier semestre de l'exercice 2020/21 reste marqué par un contexte de crise sanitaire sans précédent. Néanmoins, Fountaine Pajot a démontré son agilité et sa capacité d'adaptation rapide limitant la baisse des ventes à 11,3 % (...) pour un chiffre d'affaires de 84,8 millions d'euros (arrondi à la valeur supérieure de 84.765 kilos euros -Ndlr) au 28 février 2021. Les derniers lancements, tant sur le segment du catamaran (Elba 45, Alegria 67), que sur le segment du monocoque (Dufour 530) ont porté l'activité du groupe pendant cette période", rembobine ainsi la direction du groupe, dont Nicolas Gardies est le directeur général.

Résultat financier négatif mais taux de marge en hausse

L'excédent brut d'exploitation (EBE) du groupe naval est en hausse, à 13,1 millions d'euros contre 12,1 millions d'euros un an plus tôt. En revanche, Fountaine Pajot affiche un résultat financier négatif de 309.000 euros, qui s'est creusé sur un an de -9,6 %.

"Pour faire face à cette situation inédite, souligne la direction, Fountaine Pajot a su réagir rapidement pour préserver la performance du groupe. Ainsi, l'excédent brut d'exploitation du premier semestre 2020/21 ressort à 13,2 millions d'euros, contre 12,1 millions d'euros un an auparavant, poursuit le groupe, soit un taux de marge opérationnelle en hausse de 15,5 % du chiffre d'affaires, et le résultat d'exploitation s'établit à 8,2 millions d'euros".

Fountaine Pajot a pris en 2017 une participation importante au capital de Dream Yacht Charter, aux Seychelles, leader mondial de la location de bateaux (avec ou sans équipage) fondé et dirigé par le Français Loïc Bonnet, qui est ainsi le plus grand acheteur de bateaux de plaisance haut de gamme au monde.

Lire aussi 5 mnLocation de bateaux : SamBoat rachetée par Dream Yacht Charter

Le recul du leader mondial de la location a pesé

La crise du Covid-19 a frappé de plein fouet Dream Yacht Charter et généré un signe "moins" à la colonne résultat exceptionnel du compte de résultat. Après avoir été positif de 327.000 euros au cours du premier semestre 2019-2020, ce dernier est ainsi devenu négatif de -70.000 euros en ce début d'exercice.

"Des éléments exceptionnels (dépréciation des titres de participation dans Dream Yacht Charter), sans effet cash, ont impacté le résultat net part du groupe du premier semestre 2020/21", commente la direction de Fountaine Pajot.

De fait, le résultat net de l'ensemble consolidé, avec notamment l'intégration de Chantier Dufour (yachts motorisés), est négatif de 154.000 euros pour ce premier semestre, alors qu'il était positif de 4 millions d'euros un an plus tôt. Le résultat net part du groupe reste néanmoins positif, même si c'est très faiblement, à 536 euros, contre 3,6 millions d'euros un an plus tôt.

Les fondamentaux financiers restent solides

Malgré ces déconvenues Fountaine Pajot affiche un cash-flow d'exploitation (trésorerie générée par l'activité) positif à 9 millions d'euros. Et le groupe dispose au titre de ce semestre d'une trésorerie de 86,1 millions d'euros, en hausse de plus de 27 % sur un an.

"Le rythme soutenu des investissements sur la période s'élève à 5,1 millions d'euros et a porté, en plus du réaménagement d'une partie des ateliers, sur les nouveautés, avec le Samana 59 et l'Isla 40, dans la gamme des catamarans à voile, le MY4S, dans la gamme motor yachts, et les D470 et D61, deux nouveaux monocoques", éclaire le groupe rochelais.

Fountaine Pajot ne cache pas subir aujourd'hui, comme de très nombreuses entreprises, un choc de reprise marqué par « des difficultés d'approvisionnements » auxquelles il déclare s'adapter de manière permanente. D'autant que les perspectives deviennent plus positives.

"La dynamique commerciale constatée sur cette première partie de l'exercice et le bon niveau du carnet de commandes permettent d'anticiper une reprise de la croissance des ventes à deux chiffres dès cet exercice", annonce ainsi la direction.

La clôture de ce dernier exercice est programmée au 31 août 2021. Le titre Fountaine Pajot, qui cotait à 111,60 euros à l'ouverture du marché boursier ce mercredi matin, a été un peu secoué par ces résultats sans dévisser pour autant.

Lire aussi 4 mnFountaine Pajot, n°2 mondial du catamaran de plaisance, ouvre sa holding à Arkéa Capital

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.