Nautisme : après le confinement Fountaine Pajot veut rebondir en 2020-2021

 |  | 566 mots
Lecture 3 min.
Un des grands modèles de catamarans produits par Fountaine Pajot en service dans une société charter.
Un des grands modèles de catamarans produits par Fountaine Pajot en service dans une société charter. (Crédits : Fountaine Pajot Gilles Martin-Raget)
Le chantier naval Fountaine Pajot, qui a eu le temps de réaliser un bon premier semestre, accuse un recul de son chiffre d'affaires de 18,7 % à l'issue de son dernier exercice. Avec en perspective une reprise de la croissance pour 2020-2021.

Comme la plupart de ses concurrents, le chantier naval Fountaine-Pajot, à La Rochelle, numéro deux mondial du catamaran hauturier, derrière Construction navale de Bordeaux (CNB), cale ses exercices comptables à cheval sur les années civiles pour mieux coller au rythme du marché, que dictent les salons professionnels. C'est ainsi que le groupe a réalisé un excellent premier semestre, entre le 1e septembre 2019 et le 29 février, avec une hausse d'activité de +19,8 %, à 95,5 millions d'euros, avant d'être frappé par les mesures de confinement liées à la crise du Covid-19.

Lire aussi : Nautisme : le chantier naval Fountaine Pajot signe un très bon 1er semestre

"Ainsi, la suspension des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :