Nautisme : le mariage avec Dufour pousse la croissance de Fountaine Pajot

 |   |  442  mots
Fontaine Pajot a investi aussi il y a peu de temps dans la compagnie Dream Yacht Charter.
Fontaine Pajot a investi aussi il y a peu de temps dans la compagnie Dream Yacht Charter. (Crédits : Fountaine Pajot - Gilles Martin-Raget)
Le chantier naval Fountaine Pajot a enregistré une forte croissance au cours du dernier exercice. Une évolution positive où les succès commerciaux s'additionnent à l'impact très positif de l'achat de Dufour Yachts. 150 recrutements sont prévus à court terme.

Le chantier naval Fountaine Pajot, à Aigrefeuille-d'Aunis (Charente-Maritime), numéro deux mondial du catamaran de plaisance, coté en bourse, vient de boucler son exercice 2018-2019 et publier son chiffre d'affaires. Cet exercice est naturellement marqué par l'acquisition du chantier naval charentais-maritime Dufour Yachts, en juin 2018 et par une hausse très soutenue de l'activité. Sur un an, du 1er septembre 2018 au 31 août 2019, le chiffre d'affaires de Fountaine Pajot grimpe ainsi de +51,3 %, à 207 M€.

Il s'agit du chiffre d'affaires officiel, publié à partir de l'activité enregistrée en 2017-2018, soit 136,8 M€. Avec un périmètre qui intègre Dufour Yachts (dont le dernier CA était de 63,5 M€ ) à partir du 1er mai 2018. Le chantier naval indique également l'évolution de son chiffre d'affaires pro-forma, avec une intégration de Dufour Yachts en année pleine à compter du 1er septembre 2017. Périmètre qui se traduit par un chiffre d'affaires (non publié) de 176,8 M€ au titre de l'exercice 2017-2018. Correspondant une hausse d'activité de +17,1 % pour Fountaine Pajot en 2018-2019.

Dufour s'ajuste à Fountaine Pajot via le plan Nova

La comparaison des deux périmètres de consolidation, le réel et le fictif, permet d'encadrer l'impact de l'absorption de Dufour Yachts par rapport à la croissance organique de Fountaine Pajot, qui a notamment été portée par le succès du catamaran MY44, lancé par le chantier naval en 2017.

"En deux années le groupe Fountaine Pajot, fort d'une croissance organique soutenue et de l'intégration de Dufour (juin 2018), a changé de dimension : il couvre un large marché, tant géographique que par les gammes de produits proposés (monocoques, catamarans, voile et moteur)", confirme la direction du groupe, dont Nicolas Gardies est le directeur général et Claire Fountaine la présidente.

En plus des derniers catamarans lancés, qu'il s'agisse de l'Astréa 42 ou de l'Alégria 67, le nouveau chantier aligne désormais à son actif les monocoques Dufour 390 et Dufour 430. La presse spécialisée estime généralement que le groupe Fountaine Pajot (600 salariés) a pris le contrôle de Dufour (500 salariés) pour combler, au moins en partie, le manque de main d'œuvre qualifiée dont il souffre, mais aussi pour profiter de l'apport en production de la super usine de Périgny (agglomération de La Rochelle). Officiellement le nouveau groupe comptait, au  1.100 salariés et devrait recruter 150 personnes à court terme. Fountaine Pajot et Dufour ont toutefois des cultures d'entreprises très différentes et un plan dit d'amélioration interne baptisé Nova est en cours de développement chez le fabricant de monocoques. Le groupe s'est par ailleurs doté d'une usine digitalisée consacrée aux productions automatisées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :