Coworking : Spaces proposera 500 postes de travail à Bordeaux Belcier en juin 2019

 |   |  671  mots
Le centre de coworking Spaces à Paris-Saint-Lazare.
Le centre de coworking Spaces à Paris-Saint-Lazare. (Crédits : Maud Caillet)
L'entreprise Spaces, qui appartient au même groupe que Regus, ouvrira un vaste espace de bureaux partagés non loin de la gare Saint-Jean à Belcier en juin 2019. 500 postes de travail y seront proposés sur près de 6.000 m2. Une nouvelle arrivée qui conforte le positionnement de Bordeaux comme une place forte du coworking en France.

Après Whoorks et ses 350 postes de travail à Bacalan en mars prochain, ce sera au tour d'un autre espace géant de bureaux partagés d'ouvrir ses portes à Bordeaux au mois de juin 2019. La société Spaces proposera 500 postes à Bordeaux Belcier, à deux pas de la gare Saint-Jean et de sa LGV vers Paris. Il s'agit du premier centre français en dehors de la région parisienne ouvert par Spaces, filiale du groupe IWG. Ce dernier, qui compte 3.300 espaces de coworking dans 200 villes de 120 pays du monde, possède également la société de bureaux partagés Régus, déjà présente dans l'agglomération bordelaise depuis 2014 (gare Saint-Jean, Le Bouscat, Ravezies et Mérignac). De son côté, Spaces opère dans 288 centres de bureaux partagés dans le monde, dont une petite dizaine à Paris et dans les Hauts-de-Seine.

Lire aussi : Les bonus écologiques et économiques du coworking

"Nous avons choisi Bordeaux en raison de son dynamisme entrepreneurial et de l'adoption très rapide par les Bordelais de ces nouvelles méthodes de travail et de collaboration", explique à La Tribune Christophe Burckart, le directeur général de Spaces France, qui ne craint pas de saturation du marché bordelais ni même français :

"Les études montrent que les espaces de coworking représentent aujourd'hui entre 3 et 5 % des surfaces de bureaux utilisées par les entreprises en France. Cette proportion devrait atteindre 20 à 25 % à l'horizon 2025 donc on a devant nous un marché en pleine croissance qui va encore beaucoup grandir dans les mois et années qui viennent."

Bordeaux, place forte du coworking

Une récente étude de BNP Paribas Real Estate, intitulée "L'avenir du coworking est-il en régions ?", évalue aujourd'hui à 5,7 % le poids du coworking dans le marché des bureaux en régions, contre seulement 0,1 % il y a cinq ans. Et Bordeaux se montre particulièrement dynamique en la matière. "Lyon, Bordeaux et Nantes figurent parmi les métropoles les plus dotées avec près de 40 sites de coworking chacune", notent les auteurs avant d'ajouter :

"En 2018, Bordeaux est arrivé en tête des métropoles les plus attractives auprès des acteurs du coworking avec dix nouvelles ouvertures de sites, soit plus d'un quart d'augmentation par rapport à 2017."

Coworking BNP Real Estate

Et la tendance devrait se poursuivre l'année prochaine. "Pour 2018, BNP Paribas Real Estate anticipe une demande placée en régions de l'ordre de 75.000 m² et a déjà identifié plusieurs acteurs qui souhaitent se positionner sur 2019, preuve de l'engouement pour ces métropoles régionales, avec d'ores et déjà plus de 33.000 m² de projets d'espaces de coworking envisagés", prévoit Jean-Laurent de La Prade, directeur général adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction France, en charge des régions.

Forte concurrence

A Bordeaux, pour faire face à cette concurrence croissante entre des espaces de toutes tailles et adressant des publics multiples, Spaces mise sur la qualité de ses prestations et l'action de ses community managers qui animent chacun de ses centres. "A Belcier, nous devrions avoir une quinzaine de personnes chargées de gérer et d'animer les 5.700 m2. Nos community managers savent susciter et créer des échanges entre nos différents publics d'entrepreneurs, de startups et de grands groupes", assure Christophe Burckart. Le directeur général met aussi en avant "le design inspirant des lieux et l'environnement de travail volontairement poreux pour favoriser les échanges et l'organisation d'évènements dans les espaces communs". Des postes de travail seront proposés en open space ou en espaces privatifs en fonction des besoins des locataires.

Spaces, qui sera elle-même locataire de l'immeuble situé rue d'Armagnac, au sein de l'Opération d'intérêt national Bordeaux Euratlantique, n'a pas souhaité indiquer le montant de l'investissement consenti pour l'ouverture du centre bordelais.

//////////////////////////////

Un loyer mensuel moyen de 250 €/m2 à Bordeaux

Selon l'étude de BNP Real Estate, les espaces de bureaux partagés bordelais disposent de 720 m2 en moyenne pour un loyer mensuel de 250 €/m2, contre 1.050 m2 pour 260 €/m2 à Lyon et 700 m2 pour 270 €/m2 à Nantes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :