Culture : quatre millions d'euros de France Relance pour le spectacle vivant néo-aquitain

Soutenir la création et le spectacle vivant : c'est le but de l'enveloppe de 3,98 millions d'euros fournie à la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) de Nouvelle-Aquitaine pour l'année 2021-2022 dans le cadre du Plan France Relance. Celui-ci prévoit deux milliards d'euros dédiés à la culture sur tout le territoire. Alors que depuis deux ans les établissements culturels sont en souffrance, les acteurs régionaux s'active en Nouvelle-Aquitaine.

4 mn

Le déconfinement et les aides publiques doivent permettre aux 1.169 équipes artistiques présentes en Nouvelle-Aquitaine de redémarrer.
Le déconfinement et les aides publiques doivent permettre aux 1.169 équipes artistiques présentes en Nouvelle-Aquitaine de redémarrer. (Crédits : Denoual Coatleven)

Musiciens, danseurs et acteurs auront bientôt les moyens de renouer avec leur public à la faveur du déconfinement et du plan de relance de la culture en Nouvelle-Aquitaine. Annoncé le 21 mai dernier, il donne d'abord aux secteurs de la danse et de la musique une enveloppe de 2,49 millions d'euros sous forme d'appels à projet, puis un budget de 1,49 million d'euros réparti entre les différentes scènes et troupes artistiques de la région. De quoi soutenir les quelques 22.484 salariés néo-aquitains du spectacle vivant ainsi que les 1.169 équipes artistiques présentes dans la région.

Lire aussi 3 mnLes campagnes néo-aquitaines sont-elles des déserts culturels ?

Les autres secteurs de la culture aussi concernés

Le spectacle vivant n'est pas le seul secteur à être soutenu. Le patrimoine bénéficiera d'une aide importante de plus de 13 millions d'euros, pour restaurer et rénover quatre cathédrales et six monuments historiques de propriété publique et privée de la région.

Les musées bénéficieront également d'une enveloppe de deux millions d'euros. Un des principaux bénéficiaires, le Musée national de la Préhistoire aux Eyzies (Dordogne), accueillant plus de 90.000 visiteurs par an, compte par exemple sur ces aides pour des travaux de rénovations extérieurs et le transfert de collections spécifiques, témoigne sa directrice Nathalie Fourment.

Une vingtaine de librairies néo-aquitaines seront aussi soutenues pour des projets de moins de 20.000 euros sélectionnés par les services de la Drac Nouvelle-Aquitaine. Le Fonds régional d'art contemporain (Frac) de Nouvelle-Aquitaine a reçu une enveloppe de 215.000 euros, répartis entre Angoulême-Linazay (65.000 euros), Limoges (80.000 euros) et Bordeaux Méca (80.000 euros) pour soutenir l'acquisition des œuvres. En Gironde, entre dix et quinze artistes seront soutenu grâce à ses fonds, assure Claire Jacquet, directrice de la Méca de Bordeaux.

Lire aussi 4 mnFerias et festivals en temps de déconfinement : été festif ou craintif ?

Un plan "exceptionnel" pour l'été

Il s'agit d'un plan "exceptionnel" selon la Drac Nouvelle-Aquitaine, qui compte miser sur la reprise estivale et la réouverture des établissements culturels pour revitaliser le secteur de la culture. En effet, la directrice du musée national de la Préhistoire estime que pour les musées "l'été sera une période de forte fréquentation", et pour les scènes vivantes, la réouverture estivale se place sous le signe d'un soulagement. Actuellement, la plupart des établissements culturels se montrent confiants mais restent dans l'attente du versement de leurs subventions. La Drac confirme qu'elles se mettent actuellement en œuvre pour qu'elles soient perçues au cours de l'été, aux alentours de juillet.

Malgré l'annonce de ces aides, les acteurs de la culture restent toujours inquiets. D'après le Réseau 535, association de 77 structures artistiques en Nouvelle-Aquitaine, les subventions et le soutien politique des collectivités sont susceptibles de ne pas être reconduites : "on craint une coupe budgétaire en 2022", déclare le réseau 535. Antoine Augeard, chargé d'étude à l'agence culturelle Nouvelle-Aquitaine, admet qu'une baisse du budget de la culture est prévisible pour les collectivités, en raison des faibles recettes des secteurs culturels. "Cela sera à confirmer et à mesurer en 2022", dit-il.

Lire aussi 6 mn« L'épargne de précaution devrait profiter à l'hôtellerie et au tourisme dès cet été »

Les dépenses culturelles en Nouvelle-Aquitaine sur l'ensemble du territoire représentent 715 millions d'euros en 2017, soit 3,2 % du budget total du conseil régional. La culture concentre, à l'échelle de la région, 1,6 % des emplois, soit environ 35.000 personnes répartis sur plus de 6.400 établissements employeurs, d'après les chiffres de l'Agence culturelle Nouvelle-Aquitaine.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.