Bordeaux : la Méca ouvrira ses portes le 28 juin

 |   |  822  mots
Le M de la Meca a posé ses lignes brisées entre la gare Saint Jean et la Garonne sur le site des anciens abattoirs de Bordeaux.
Le M de la Meca a posé ses lignes brisées entre la gare Saint Jean et la Garonne sur le site des anciens abattoirs de Bordeaux. (Crédits : Agence APPA)
Sa silhouette géométrique est déjà là mais la Maison de l'économie créative et de la culture de Nouvelle-Aquitaine (Méca) n'ouvrira ses portes aux Bordelais et aux visiteurs que le 28 juin prochain. Situé à Bordeaux Euratlantique, ce nouvel équipement dédié à l'art contemporain, au spectacle vivant, au livre et au cinéma a coûté 60 M€ financés à 94 % par le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine.

L'horizon du nord de Bordeaux est façonné depuis juin 2016 par la Cité du vin. En juin prochain ce sera au tour du sud de la rive gauche de la ville d'être marqué par un équipement culturel emblématique à la silhouette identifiable de loin. La Méca, pour Maison de l'économie créative et de la culture de Nouvelle-Aquitaine, sera livrée à son maître d'ouvrage, le Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, fin mars avant une ouverture au public le 28 juin. Quand la Cité du vin et ses 55 mètres de haut jouent la rondeur et les jeux de reflets, la Méca et ses 37 mètres misent sur les diagonales, les lignes brisées et un blanc crème. La première privilégie le verre, la seconde fait la part belle au béton et matériaux bruts. L'une est dédiée aux civilisations du vin de France et du monde, l'autre à l'art contemporain, au livre et au spectacle vivant de toute la Nouvelle-Aquitiane.

"C'est l'un des plus beaux gestes architecturaux de l'agglomération bordelaise. La Méca est très différente des façades du XVIIIe siècle du Port de la Lune mais elle est à la hauteur de ce riche passé architectural", estime sans détour Alain Rousset, le président PS du conseil régional et père du projet. "C'est une belle réponse à la Cité du vin dans ce quartier d'avenir qu'est Bordeaux Euratlantique."

Le nouvel équipement se glisse quai de Paludate, à quelques mètres du programme immobilier La Halle Boca livré fin 2018, et se veut un trait d'union entre la gare Saint-Jean et la Garonne grâce à ses deux entrées, ses larges rampes d'accès et ses jeux de transparence.

>>> Diaporama Découvrez la Méca sous tous les angles

Lire aussi : 70 M€ d'investissement, 200 emplois créés : la Halle Boca a été inaugurée à Bordeaux

60 M€ financés à 94 % par la région

La Région est le maître d'ouvrage et financeur à 94 % de ce bâtiment dont le coût total atteint 60 M€, dont 42 M€ pour les seuls travaux. Les 6 % restants, soit 4 M€ sont apportés par le ministère de la Culture. C'est la célèbre agence danoise BIG (Bjarke Ingels Group), associée aux Parisiens de Freaks freearchitects, qui a dessiné le bâtiment. Les architectes bordelaises Catherine Lafourcade et Paule Rouquette, du Cabinet Lafourcade & Rouquette, ont également participé au projet sur la maîtrise d'œuvre.

"Le bâtiment forme une boucle verticale qui lie dans un seul mouvement les anciens abattoirs aux berges de la Garonne, en créant un espace en creux, au centre de la Méca, relié par des rampes", décrit Bjarke Ingels

Initiée dès 2006, la Méca regroupera en son sein trois acteurs culturels régionaux : le Frac (Fonds régional d'art contemporain) sur 4.600 m2, l'Alca (Agence livre, cinéma & audiovisuel) sur 1.900 m2 et l'Oara (Office artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine) sur 3.600 m2. S'y mêleront donc spectacle vivant, livre, cinéma, art contemporain et productions audiovisuelles mais aussi conférences, débats et évènements. Le bâtiment emploiera au total une soixantaine de personnes sur site pour un coût de fonctionnement annuel estimé à 2,3 M€ (dépenses de personnel inclues). Pour contenir la note, plusieurs espaces, dont la terrasse de 850 m2 perchée à 25 mètres de haut et offrant un panorama spectaculaire sur la ville, seront proposés à la location aux entreprises pour de l'événementiel.

Croiser les approches artistiques

"La culture est l'une des compétences socle du conseil régional et la Méca sera le lieu des fertilisations croisées entre tous ces univers artistiques", promet Alain Rousset. Un restaurant sera ouvert tous les jours sauf le dimanche de 7 à 23h et les rampes d'accès constitueront un espace public à part entière ouvert à tous. Y sera installée en juin une œuvre monumentale de l'artiste pessacais Benoît Maire, baptisée "Un détail" et financée à hauteur de 300.000 € par la Région dans le cadre du 1 % culture.

Dès le mois de juin, le Fonds régional d'art contemporain proposera une exposition inaugurale "Il est une fois dans l'Ouest" dédiée aux artistes de l'ouest de la France.

 La Méca en chiffres

  • 37 mètres de haut pour 120 mètres de long
  • 18.000 m2 d'espaces sur 6 niveaux dont 1.200 m2 de salles d'exposition et 900 m2 de réserves où seront stockées 1.200 œuvres du Frac pour une valeur de 20 M€
  • une salle de cinéma de 80 places, un auditorium de 90 places, une scène modulable de 360 m2 et de 250 places assises et un studio de création de 80 m2
  • une terrasse de 850 m2 à 25 mètres de haut
  • 11.000 m3 de béton dont 4.800 panneaux  accrochés à la façade
  • 3 grandes expositions annuelles
  • une capacité d'accueil de 1.500 personnes simultanément
  • 50.000 visiteurs attendus chaque année au Frac

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :