Attractivité : Magnetic Bordeaux supprimée, Invest in Bordeaux déboussolée

 |  | 1114 mots
Lecture 6 min.
Le président d'Invest in Bordeaux, Lionel Lepouder, ici en décembre 2019, a démissionné de son mandat.
Le président d'Invest in Bordeaux, Lionel Lepouder, ici en décembre 2019, a démissionné de son mandat. (Crédits : PC / La Tribune)
L'heure est au chamboule-tout dans les structures dédiées à l'attractivité économique de la métropole bordelaise. La décision de la mairie de Bordeaux et de Bordeaux Métropole de renoncer à l'appellation Magnetic et de ne pas voter le budget 2021 de l'agence Invest In Bordeaux a jeté un froid. Lionel Lepouder a démissionné de la présidence d'Invest in Bordeaux et l'avenir de l'association et de ses onze salariés est désormais très incertain. Explication et réactions.

Le 12 octobre dernier, le conseil d'administration de l'association Invest in Bordeaux ne s'est pas déroulé très sereinement. L'instance, qui réunit des représentants de la Région Nouvelle-Aquitaine, de la ville de Bordeaux et de la Métropole ainsi que des plus de 300 entreprises adhérentes, devait notamment voter le budget 2021, peu ou prou dans la continuité des 1,68 millions d'euros du budget 2020. Mais Andréa Kiss, pour Bordeaux Métropole, et Pierre Hurmic et son adjoint à l'emploi Stéphane Pfeiffer, pour Bordeaux, n'ont pas voté ce budget, demandant qu'il soit revu à la baisse. Un refus qui a entraîné, une semaine plus tard, la démission de Lionel Lepouder, le président d'Invest in Bordeaux depuis 2017 qui figurait par ailleurs en 27e sur la liste de Nicolas Florian lors de l'élection municipale.

Lire aussi : Invest in Bordeaux : les 7 chiffres à retenir de l'année 2019

Un "double problème avec Invest in Bordeaux"

Pendant la campagne électorale, la nouvelle majorité écologiste municipale n'a jamais caché son désintérêt voire son hostilité à la politique active d'attractivité économique déployée depuis 2015 sous la double houlette de l'association Invest in Bordeaux et du service dédié à l'attractivité Magnetic Bordeaux, constitué de onze agents, au sein de la direction générale de la valorisation du...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :