85 % des salariés néo-aquitains pensent que leur métier a évolué avec la crise sanitaire

 |  | 881 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Reuters)
Près de neuf salariés sur dix jugent que la crise sanitaire a modifié les compétences requises dans leur métier ! Selon une étude réalisée en Nouvelle-Aquitaine par Opinionway pour le compte du CIBC 33, la perception par les salariés de leur environnement professionnel a significativement évolué avec la crise sanitaire et économique. Si le salaire reste le premier moteur de mobilité professionnelle, l'équilibre avec la vie personnelle est désormais en 2e position tandis que les objectifs de carrière sont en net repli.

Mesurer l'impact de la crise sanitaire et économique sur la manière dont les salariés de Nouvelle-Aquitaine appréhendent leurs trajectoires professionnelles : c'est l'objectif du CIBC (Centre interinstitutionnel de bilan de compétences) 33 qui a demandé à Opinionway de réaliser une enquête en deux vagues auprès des salariés de la région, la première en février, la seconde fin septembre (1). Et en l'espace de sept mois, les ligne ont déjà bougé de manière parfois significative.

Un impact ressenti sur les compétences

Seulement 57 % des salariés sondés constatent actuellement des changements dans leurs métiers, une proportion stable (+2 points) par rapport au mois de février. En revanche, la perception des compétences nécessaires pour exercer leur métier est, elle, bouleversée. Ainsi 85 % des sondés jugent que les compétences requises dans leurs métiers ont évolué depuis la crise du Covid-19. 35 % en sont même convaincus. En février dernier, ils n'étaient que 46 % à acter une évolution des attentes en matière de compétences dans leur métier, et seulement 6 % de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :