« La lutte pour éviter les pénuries de main d'œuvre est notre première priorité » (Fabienne Buccio)

Fabienne Buccio, préfète de la Gironde et de la région Nouvelle-Aquitaine, a mis l'action économique des services de l'Etat au centre de son bilan 2021 à l'occasion de ses voeux à la presse. Focale qui bien sûr n'épuise pas à elle seule la variété de ses missions. Fabienne Buccio a notamment annoncé l'organisation, avec le président de Bordeaux Métropole, d'une mission de sensibilisation des élus à la nécessité de construire davantage de logements sociaux.

7 mn

Fabienne Buccio
Fabienne Buccio (Crédits : Agence Appa)

Lors de sa conférence de presse de rentrée de ce vendredi 21 janvier, la préfète de la Gironde et de Nouvelle-Aquitaine, Fabienne Buccio, a mis l'accent dans son bilan 2021 sur les questions socio-économiques et en particulier l'action de l'Etat dans le cadre de la pandémie de Covid-19, et souligné les bons résultats régionaux.

"Malgré le rebond épidémique, la situation est positive sur le plan fiscal puisque les rentrées fiscales inscrites dans la loi de finances retrouvent en 2022 leur niveau de 2019. La situation est encore plus favorable en Nouvelle-Aquitaine puisque la fiscalité régionale a retrouvé son niveau de 2019 dès 2021" a éclairé en substance Fabienne Buccio.

Lire aussi 7 mnRelance, grippe aviaire, circulation : les voeux de Fabienne Buccio, préfète de Nouvelle-Aquitaine

Une tendance fiscale positive que confirment, a insisté la préfète, les données de terrain, en particulier sur le plan de l'emploi puisque le taux de chômage en Nouvelle-Aquitaine est de 7,3 % contre 7,8 % au plan national.

Comment l'action de l'Etat a barré la route à la crise économique

Et en un an, a poursuivi la représentante de l'Etat, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (n'ayant pas travaillé) a baissé de -15 % dans notre région contre -13,9 % dans l'ensemble de la France... Autant de fruits nés de la mobilisation très volontariste du gouvernement, a vanté la patronne des services de l'Etat, avec un investissement public de plus de 10 milliards d'euros dans région, dont 3,6 milliards d'euros en Gironde, au bénéfice de 70.000 entreprises.

Lire aussi 6 mnL'expérience candidat et la marque employeur, des remèdes à la pénurie de cadres ?

Sans oublier l'importance des mesures prises pour le développement de l'activité partielle, qui a concerné plus de 1,1 million de salariés en Nouvelle-Aquitaine, pour plus de 125.000 établissements, représentant au final le versement de plus de 2,1 milliards d'euros. La préfète a également rajouté à ces mesures de contention de la crise économique les aides délivrées dans le cadre du plan de relance, qui ont permis d'accompagner près de 1.000 entreprises, grâce à plus de 320 millions d'euros d'aides publiques.

L'emploi a aussi bénéficié de l'aide à l'activité

Mais, comme elle l'a souligné, le plan de relance, qui jauge au final un montant de 3 milliards d'euros en Nouvelle-Aquitaine, a aussi notamment servi à soutenir des projets portés par les collectivités locales, le secteur culturel et même des structures associatives.

"Nous continuerons à soutenir les secteurs exposés tant qu'il y aura la crise. La lutte pour éviter les pénuries de main d'œuvre est notre première priorité et nous la menons à l'échelle de l'arrondissement, du bassin d'emploi... Pôle emploi a contacté 100.000 demandeurs d'emploi de longue durée. En un an leur nombre a baissé de 6,5% : c'est du jamais vu !" s'est félicité Fabienne Buccio.

Elle a ensuite focalisé la lumière sur la montée en compétence des salariés dans le cadre d'un plan lancé en 2019 et jusqu'à 2023 à parité par les services de l'Etat et la Région Nouvelle-Aquitaine, à hauteur de 1,2 milliard d'euros, et qui sert aussi désormais à aider les entreprises à recruter. Afin d'effacer tout angle mort, ce plan intègre également un volet d'insertion par l'activité économique, avec le financement de la création de 1.000 postes en deux ans.

Lire aussi 4 mnFormation, salaire, QVT : comment pourvoir les 100.000 emplois vacants en Nouvelle-Aquitaine ?

L'Etat suit de très près le développement de la nouvelle épizootie

Et puis Fabienne Buccio a tenu à souligner les succès remportés sur le terrain de l'apprentissage, dont elle a précisé que le nombre de contrats avait été multiplié par trois dans la région depuis 2017. Pour atteindre plus de 19.000 contrats en cours en septembre 2021. La préfète a ensuite souligné l'intérêt du plan « France 2030 », doté de 54 milliards d'euros, largement tourné vers les technologies de rupture, et pour lequel la Région Nouvelle-Aquitaine dispose de nombreux atouts, comme l'aviation ou la santé, et d'écosystèmes robustes, qui ont faire leurs preuves, comme French Tech Bordeaux.

Lire aussi 7 mnFrance relance : De Grimm Maroquinerie en exemple de la transformation numérique

Une nouvelle épizootie frappe très durement les élevages de volatiles sur le territoire de l'ex-Aquitaine, en particulier dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, mais aussi plus partiellement le Lot-et-Garonne, sans oublier le Gers, département gascon d'Occitanie.

"Depuis un mois la faune sauvage a contaminé les élevages et une stratégie de lutte contre l'épizootie par le dépeuplement, où tous les volatiles des zones infectées seront abattus. Avant que ces zones confinées soient à nouveau rouvertes, après plusieurs semaines d'arrêt de tout élevage. Bien sûr les éleveurs seront indemnisés" a précisé la représentante des services de l'Etat.

Loi littoral : 112 autorisations d'urbanisme bloquées par la préfète

Fabienne Buccio est ensuite revenue sur les axes d'intervention de l'Etat, qui touchent principalement au logement, à la mobilité et à la protection de l'environnement. C'est ainsi qu'elle a mis en avant « l'application pleine et entière de la loi littoral », expliquant que l'Etat est désormais impliqué dans de nouveaux enjeux et mobilisé en particulier dans la défense « d'un patrimoine naturel remarquable », qui subit une très forte pression démographique, avec l'augmentation de la population, et naturelle, avec la hausse du niveau de la mer.

Parmi les autres principaux points à surveiller : le respect de l'extension limitée des agglomérations à proximité de la cote.

"En 2021 j'ai demandé le retrait de 112 autorisations d'urbanisme auprès des maires, ce qui est anormalement élevé !", a témoigné Fabienne Buccio.

Cette dernière a confirmé le déblocage de 16,5 millions d'euros pour la participation de l'Etat au redéploiement spatial de la partie côtière de la commune de Lacanau (Gironde), dont les plages sont sapées par l'océan, tout comme Saint-Jean-de-Luz, doté de 4,5 millions d'euros.

Logement social : une tournée de persuasion avec Alain Anziani

Concernant l'habitat, elle a dénoncé le trop faible nombre de logements sociaux, avec sur ce plan un déficit préoccupant à Bordeaux Métropole, où seul 60 % des objectifs a été atteint. Interrogé à ce sujet, Fabienne Buccio a confirmé qu'il s'agit d'un dossier urgent pour lequel elle a demandé à rencontrer l'ensemble des élus de Bordeaux Métropole, commune par commune, maire après maire, en compagnie d'Alain Anziani, président (PS) de Bordeaux Métropole (et maire de Mérignac) afin de plus facilement passer de la théorie à la pratique. Beaucoup d'élus métropolitains semblant très favorables à la construction de logements sociaux chez les autres mais pas chez eux.

Lire aussi 4 mnLes propositions de l'Union régionale HLM pour relancer la construction de logements sociaux

"Une des options consiste à proposer des bonifications financières aux maires qui acceptent de densifier leur habitat. Mais nous accompagnons aussi Bordeaux Métropole dans sa volonté d'élaborer un PLU où le seuil de déclenchement de la construction de logements sociaux sera abaissé ", a précisé en substance Fabienne Buccio.

Amatrice de football, la préfète n'a pas caché qu'elle s'inquiétait à titre personnel pour l'avenir du Football Club des Girondins de Bordeaux (FCGB). Il faut dire que la pandémie de Covid-19 semble avoir décidé de condamner le club des Bordelais si l'on en croit le nombre de malades contaminés dans l'équipe-titre et l'enchainement des défaites.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.