Municipales à Bordeaux : accord scellé entre Nicolas Florian et Thomas Cazenave

 |   |  890  mots
Thomas Cazenave, arrivé en 3e place au 1er tour, rejoint la liste de Nicolas Florian, le maire sortant arrivé de justesse en 1er position, en vue du second tour le 28 juin prochain.
Thomas Cazenave, arrivé en 3e place au 1er tour, rejoint la liste de Nicolas Florian, le maire sortant arrivé de justesse en 1er position, en vue du second tour le 28 juin prochain. (Crédits : Agence APPA)
A l'issue de longues discussions, l'accord est désormais scellé entre Nicolas Florian, le maire sortant de Bordeaux (union de la droite), et Thomas Cazenave, le candidat (LREM) arrivé en 3e position le 15 mars, en vue du second tour du scrutin municipal le 28 juin. Thomas Cazenave sera en 3e position sur la liste fusionnée et a obtenu plusieurs garanties.

Pas de quadrangulaire mais une triangulaire. Il n'y aura finalement que trois bulletins différents dans les bureaux de vote à Bordeaux le dimanche 28 juin pour le second tour des élections municipales. Selon nos informations, l'accord politique a été scellé et signé en début de soirée, ce lundi 1er juin, entre les deux têtes de liste le maire sortant d'union de la droite et du centre, Nicolas Florian (34,6 % au 1er tour), et le candidat LREM (Renouveau Bordeaux) Thomas Cazenave (12,7 %).

Avec seulement 96 voix de plus que Pierre Hurmic au 1er tour, Nicolas Florian a préféré maximiser ses chances en vue du second tour quitte à accepter d'importantes concessions. De son côté, Thomas Cazenave, qui aurait reçu d'amicales pressions de l'Elysée et de François Bayrou, sort arithmétiquement renforcé de cet accord d'appareil. Savoir si ce dernier sera suivi par ses militants et au sein de son électorat du 1er tour est une autre histoire.

En 3e position sur la liste

A l'issue de négociations en tête à tête avec le maire sortant,...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/06/2020 à 8:19 :
Ce n'était plus qu'un secret de Polichinelle, mais LREM est de plus en plus réduit à servir de supplétif à LR pour ces élections.

Pas de raison pour qu'il n'en soit pas de même aux futures présidentielles. Je vois bien Macron, qui sera dans les sous-sols, sondagement parlant, venir soutenir Philippe.

Les masques tombent.... Enfin, pour ceux qui ont la chance d'en avoir. :-)
a écrit le 02/06/2020 à 11:50 :
"et a obtenu plusieurs garanties"

Ça on en est persuadé ! Et c'est bien cela qui a anéanti notre démocratie, notre économie et notre pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :