Municipales : un duel Florian-Hurmic sur fond de quadrangulaire inédite à Bordeaux

 |   |  593  mots
Moins de cent voix séparent l'écologiste Pierre Hurmic du maire sortant, Nicolas Florian, autour de 34,6 % des suffrages exprimés.
Moins de cent voix séparent l'écologiste Pierre Hurmic du maire sortant, Nicolas Florian, autour de 34,6 % des suffrages exprimés. (Crédits : Agence APPA)
Dans un contexte bouleversé par le confinement lié au coronavirus, le 1er tour de l'élection municipale à Bordeaux a livré ses enseignements avec une abstention exceptionnellement élevée à 63,1 %, contre 44,7 % en 2014. Le candidat écologiste et d'union de la gauche, Pierre Hurmic, avec 34,38 %, crée la surprise en faisant jeu égal avec le maire sortant Nicolas Florian (34,56 %). Thomas Cazenave et Philippe Poutou sont en position de se maintenir pour un second tour inédit à Bordeaux, dont la tenue le 22 mars reste très incertaine.

Une France en stade 3 de la pandémie de coronavirus, une abstention record et une surprise de taille à Bordeaux à l'issue d'une journée ensoleillée ce dimanche 15 mars 2020. La surprise vient de Pierre Hurmic, liste Bordeaux Respire (EELV, PS, PC, PRG, PP et ND), qui avec 34,38 % des suffrages exprimés, fait jeu égal avec Nicolas Forian, liste majorité municipale (LR, Modem, UDI et Agir) qui obtient 34,56 %. Le maire sortant arrive symboliquement en tête de ce premier tour puisque seulement 96 voix séparent les deux hommes, selon les résultats définitifs (18.894 voix contre 18.990 voix). Pour le maire sortant, ce résultat tranche très nettement avec la victoire d'Alain Juppé dès le 1er tour en 2014 avec 61 % des suffrages et plus de 46.500 voix. Dans un contexte de très forte abstention à prendre avec des pincettes, le maire sortant a donc perdu 27.500 votes par rapport à son prédécesseur et mentor Alain Juppé tandis que Pierre Hurmic portant l'union des écologistes et la gauche a convaincu 1.670 électeurs de plus que la candidature de Vincent Feltesse de 2014.

Derrière Nicolas Florian et Pierre Hurmic viennent Thomas Cazenave, liste Renouveau Bordeaux (LREM) avec 12,7 % et Philippe Poutou, liste Bordeaux en luttes (NPA, FI et Gilets jaunes) à 11,8 %.

Quatre candidats sont donc qualifiés et en position de se maintenir pour le second tour, dont la tenue le dimanche 22 mars est chaque jour plus improbable en raison de la situation sanitaire. Comme dans le reste du pays, l'abstention a atteint un niveau record à Bordeaux à 63,1 % (contre 44,7 % en 2014 et 38,3 % en 2008). Au niveau national, l'abstention s'établit autour de 53,5 % (contre 36,5 % en 2014) tandis qu'elle est de 51,8 % en Nouvelle-Aquitaine et de 56,6 % en Gironde (contre 36,3 % en 2014).

Voici les résultats définitifs à Bordeaux :

  • Nicolas Florian, Majorité municipale : 34,56 %
  • Pierre Hurmic, Bordeaux Respire : 34,38 %
  • Thomas Cazenave, Renouveau Bordeaux : 12,69 %
  • Philippe Poutou, Bordeaux en luttes : 11,77 %
  • Bruno Paluteau, Rassemblement national : 3,26 %
  • Pascal Jarty, Servir Bordeaux : 1,25 %
  • Yves Simone, Suivez le guide : 0,96 %
  • Gilles Garçon, Le Temps des Bordelais : 0,66 %
  • Fanny Quandalle, Lutte ouvrière : 0,45 %

Ailleurs en Gironde et Nouvelle-Aquitaine

Dans le reste de la métropole bordelaise, plusieurs maires sont réélus dès ce 1er tour :

  • Patrick Bobet, au Bouscat
  • Emmanuel Sallaberry, à Talence
  • Christine Bost, à Eysines
  • Béatrice de François, à Parempuyre
  • Andréa Kiss, au Haillan
  • Michel Labardin, à Gradignan
  • Véronique Ferreira, à Blanquefort
  • Christophe Duprat, à Saint-Aubin-du-Médoc
  • Jean Touzeau, à Lormont
  • Jean-François Egron, à Cenon
  • Kévin Subrenat, à Ambès
  • Dominique Alcala, à Bouliac
  • Agnès Versepuy, au Taillan-Médoc
  • Max Colès, à Saint-Vincent-de-Paul
  • Josiane Zambon, à Saint-Louis-de-Montferrand

A Bègles, le maire sortant écologiste Clément Rossignol-Puech manque la qualification d'un cheveu avec 49,7 % des suffrages, tout comme le socialiste sortant Jean-Jacques Puyobrau à Floirac avec 48,61 %. A Pessac et Mérignac, les maires sortants Franck Raynal (45,4 %) et Alain Anziani (42,3 %) devront également passer par un second tour tout comme Brigitte Terraza à Bruges (47,4 %), Jacques Mangon à Saint-Médard-en-Jalles (38 %), Anne-Lise Jacquet à Artigues-près-Bordeaux (38 %), Patrick Pujol à Villenave-d'Ornon (48,4 %) et Alain Turby à Carbon-Blanc (35,2 %).

Du côté des nouveaux visages, à Bassens, Alexandre Rubio est élu au 1er tour tout comme Jérôme Pescina à Martignas-sur-Jalle. A Ambarès-et-Lagrave, c'est Nordine Guendez qui arrive en tête du premier tour avec 30,6 %

Dans le reste de la Nouvelle-Aquitaine, plusieurs candidats ont été élus dès ce dimanche 15 mars dont :

  • Julien Dubois, à Dax,
  • Jean Dionis du Séjour, maire sortant, à Agen,
  • Claude Olive, maire sortant, à Anglet,
  • Charles Dayot, maire sortant, à Mont-de-Marsan.
  • Xavier Bonnefont, maire sortant, à Angoulême
  • Yves Foulon, maire sortant, à Arcachon
  • Pierre Ducout, maire sortant, à Cestas
  • Philippe Buissin, maire sortant, à Libourne

De son côté, François Bayrou arrive en tête à Pau avec autour de 45,8 % des suffrages exprimés mais devra passer par un second tour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :