Le Potager d'à côté cultive les circuits courts contre le gaspillage alimentaire

 |  | 479 mots
Lecture 2 min.
Virginie Broncy, fondatrice du Potager d'à côté
Virginie Broncy, fondatrice du Potager d'à côté (Crédits : Le Potager d'à Côté)
Le Potager d'à côté creuse le sillon d'une alimentation écologiquement et sociétalement engagée en proposant, depuis 2018, aux jardiniers, professionnels et particuliers, de vendre leurs surplus sur internet. La géolocalisation permet aux consommateurs d'acheter, en circuit court, des fruits et légumes frais, en évitant ainsi le gaspillage et en créant du lien social. La fondatrice, Virginie Broncy, installée en Charente, revendique déjà 7.000 inscrits dans 96 départements.

"Deux millions de tonnes de fruits et légumes se perdent chaque année dans les jardins des particuliers", estime la fondatrice de cette plateforme qui, en mettant en relation des vendeurs et des acheteurs de fruits et légumes, a réussi, en deux ans, "à rendre accessibles près de vingt tonnes de fruits et légumes." L'objectif pour Virginie Broncy est d'éviter le gaspillage mais aussi de démocratiser un engagement de consommation locale. Un sujet doublement d'actualité avec le confinement puis le reconfinement. Elle a d'ailleurs quitté un beau poste chez...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :