A Saintes, le Ferrocampus formera aux métiers ferroviaires de demain

 |   |  925  mots
Les futurs ateliers du Ferrocampus à Saintes (Charente-Maritime).
Les futurs ateliers du Ferrocampus à Saintes (Charente-Maritime). (Crédits : Région Nouvelle-Aquitaine)
La Région Nouvelle-Aquitaine va investir 20 M€ dans ce projet de Ferrocampus à Saintes (Charente-Maritime) dont la phase de préfiguration avec SNCF Immobilier vient de débuter. Formations, expérimentations et activités nouvelles dans le domaine du ferroviaire : le site doit accueillir ses premiers étudiants à la rentrée de septembre.

Dix ans après la création, à Latresne, en Gironde, de l'Aérocampus, dédié aux métiers de la maintenance aéronautique, la région Nouvelle-Aquitaine investit cette fois dans le secteur ferroviaire avec le projet Ferrocampus. C'est dans le Technicentre SNCF de Saintes (Charente-Maritime) que cette nouvelle structure de formation prendra place, profitant des 27. 000 m2 de foncier que la réorganisation du site a libéré. Le protocole d'accord a été paraphé le 31 janvier dernier par Alain Rousset, le président du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, et Gilles Mergy, le directeur du réseau territorial de SNCF immobilier.

La Saintonge romane tient une place importante dans l'histoire ferroviaire française mais connaît ces dernières années des difficultés en termes d'attractivité territoriale. ''A Saintes, il y a une vraie culture ferroviaire, on risque de la perdre. Comment peut-on agir pour retourner la dynamique du territoire ? Peut-on profiter de ce contexte ferroviaire pour rebondir ?'', ce sont les questions posées par Xavier Mallardeau-Castanet, chef des grands projets structurants auprès du directeur général...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :