LGV : 42 % de voyageurs en plus entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Ile-de-France

 |   |  361  mots
La clientèle professionnelle a progressé de 12 % entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Ile-de-France depuis 2017.
La clientèle professionnelle a progressé de 12 % entre la Nouvelle-Aquitaine et l'Ile-de-France depuis 2017. (Crédits : Appa)
Les chiffres de fréquentation de l'année 2019 présentés par la SNCF font état d'une hausse de 42 % du nombre de voyageurs entre les gares de Nouvelle-Aquitaine et celles de l'Ile-de-France depuis juillet 2017. La clientèle professionnelle progresse de 12 %.

Malgré les intenses grèves de la fin d'année 2019, la SNCF dresse un bilan positif de l'année 2019 en termes de fréquentation sur la ligne à grande vitesse (LGV) entre Tours et Bordeaux mise en service en juillet 2017. Depuis cette date, le nombre de voyageurs entre les différentes gares de Nouvelle-Aquitaine et celles de la région parisienne est en hausse de 42 % que ce soit en TGV Inoui ou en Ouigo. La barre symbolique des dix millions de voyageurs a ainsi été franchie en mai dernier.

Lire aussi : La LGV Paris-Bordeaux a dépassé les 10 millions de voyageurs

Dans le détail, le trafic entre l'Ile-de-France et Bordeaux a bondi de 78 %, celui vers la côte basque augmente de 41 % et celui vers la Charente et le Poitou progresse de 15 %. Depuis fin 2019, la SNCF propose deux liaisons aller-retour supplémentaires entre Bordeaux et la gare de Massy TGV et proposera prochainement une desserte quotidienne supplémentaire entre le Bassin d'Arcachon et Paris tandis que le nombre de liaisons en Ouigo entre Bordeaux et Paris double à quatre allers-retours par jour.

De quoi bénéficier aux correspondances avec le réseau TER de Nouvelle-Aquitaine dont le nombre est également en hausse de 7 %. Plus globalement, avec 63.000 voyageurs quotidiens, le trafic régional affiche une fréquentation en hausse de 10 % depuis 2017 et une régularité estimée à 93 %. A noter qu'un billet commun avec le réseau de TBM (Transports Bordeaux Métropole) sera expérimenté à compter du 24 février sur la ligne de TER entre Bordeaux et Parempuyre et entre Pessac et Parempuyre pour permettre aux usagers de valider leur trajet TER avec un ticket TBM.

Enfin, sur le plan immobilier, l'année 2019 a aussi été marquée par la sélection de Bègles pour accueillir l'un des trois centres de formation mis en place par SNCF Réseau au niveau national. Ce nouveau campus doit ouvrir ses portes à l'été 2021 sur des surfaces conséquentes : 12.000 m2 de bâtiments de formation, d'hébergement et de restauration ; 6.500 m2 de plateau technique et 10.500 m2 d'espaces paysagers.

Lire aussi : Pourquoi SNCF Réseau a choisi Bègles pour implanter un grand campus de formation

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/02/2020 à 13:56 :
Permettre aux voyageurs à destination de Pessac de valider leur trajet TER avec un ticket TBM est une bonne idée, qui devrait être étendue à toutes les proches banlieues (Mérignac Arlac, par exemple...)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :