Pourquoi l'edtech GoStudent s'est implantée à Bordeaux et Lyon

GoStudent est une startup autrichienne des technologies de l'éducation devenue licorne en 2021 qui propose un accompagnement scolaire uniquement en ligne. Son activité est numérique mais GoStudent a bien choisi d'implanter deux bureaux à Bordeaux et à Lyon pour des raisons stratégiques de recrutement et de développement. Explications.
La startup autrichienne GoStudent est arrivée en France à l'été 2020 après le premier confinement.
La startup autrichienne GoStudent est arrivée en France à l'été 2020 après le premier confinement. (Crédits : GoStudent)

C'est une entreprise de l'edtech qui mise tout sur l'hypercroissance et chasse derrière le leader incontesté du soutien scolaire en ligne Acadomia. La startup de l'edtech GoStudent, fondée en Autriche en 2016, est aujourd'hui présente dans 23 pays du monde et propose un service d'accompagnement scolaire sur internet. Elle s'est lancée sur le marché français à la sortie du premier confinement, en août 2020. Et a d'abord jeté son dévolu sur Lyon pour implanter sa première équipe. Le timing a été finement choisi pour aller recruter dans un secteur d'activité alors en difficulté.

Lire aussi 5 mnDevenue un « Netflix de la formation médicale », Invivox accélère encore

"On savait qu'en pleine période de Covid, à l'époque, beaucoup de gens revenaient en région, et beaucoup de travailleurs notamment. Il ne faut pas se mentir : Lyon est une ville autour de la gastronomie et l'hôtellerie, on a donc attiré des gens de ces secteurs là pour constituer notre équipe de service client", explique Marvin Trovato directeur de GoStudent France. Autre avantage, la ville n'est qu'à une heure de vol de Vienne, où sont basés les fondateurs autrichiens.

Pour assurer l'accompagnement des élèves, l'edtech dispose de conseillers pédagogiques auxquels il n'est pas demandé de justifier d'une formation dans le secteur éducatif. Contrairement à son concurrent Acadomia, GoStudent ne compte pas d'enseignants dans ses rangs. Malgré ce choix, la startup autrichienne éprouve des difficultés à recruter ses conseillers pédagogiques. "La demande des clients est là, mais les perspectives de recrutement sont un peu plus à la peine", observe le directeur. En France, GoStudent emploie un total de 280 personnes dont 210 à Lyon et une quarantaine à Bordeaux.

Partenariats stratégiques

L'antenne bordelaise a été constituée à la fin de l'année 2021 avec une quarantaine de personnes dédiées au conseil pédagogique, au service client et aux ressources humaines. Là encore, cette implantation traduit un choix stratégique : capter des profils axés sur le numérique sur un marché de l'emploi très actif. Dans une perspective plus large, la startup souhaite augmenter la part du marché français dans son activité globale. Elle a également ouvert un bureau à Lille en début d'année.

Lire aussi 6 mnGironde : le taux de création d'emplois y est 22 fois plus fort qu'en France !

"Nous cherchons à consolider notre position et notre image sur ce marché. La France représente 20 à 25 % des clients de GoStudent, derrière l'Allemagne qui est le « marché mère ». Ensuite nous allons chercher des partenariats stratégiques, comme nous venons de le faire avec la fédération française de basket et celle de volley", indique Marvin Trovato.

GoStudent ne communique pas sur le montant de son chiffre d'affaires mais avance une croissance de 18 % de son activité chaque mois. L'edtech est devenue licorne en juin 2021, après une levée de fonds en série C de 205 millions d'euros. Et ambitionne désormais de venir bousculer le monopole dans le secteur de l'accompagnement scolaire en ligne.

Lire aussi 3 mnComment YouWan veut déverrouiller la formation au féminin

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.