France Relance : la Gironde récupère 40 millions d'euros pour investir

 |  | 271 mots
Lecture 2 min.
Le déploiement de la fibre optique en Gironde bénéficiera d'une rallonge de 5,4 millions d'euros de l'Etat.
Le déploiement de la fibre optique en Gironde bénéficiera d'une rallonge de 5,4 millions d'euros de l'Etat. (Crédits : Département de la Gironde)
Jean-Luc Gleyze, le président du conseil départemental de Gironde a annoncé, ce 7 décembre, la signature d'un contrat avec l'Etat dans le cadre du programme France Relance. Une enveloppe de 40 millions d'euros sera ainsi fléchée sur la rénovation énergétique, les mobilités, la fibre optique ou encore les Ehpad.

La Gironde est le premier département à conclure avec les services de l'Etat un contrat financier dans le cadre du programme national France Relance. 40 millions d'euros viendront abonder les projets d'investissement du conseil départemental "afin de soutenir le tissu économique et social". L'enveloppe sera fléchée vers cinq domaines jugés prioritaires à la fois par l'Etat et le Département :

  • 14 millions d'euros pour la rénovation énergétique des logements et des bâtiments publics, notamment le conséquent plan collèges qui prévoit la construction de douze collèges et la réhabilitation de six autres pour 640 millions d'euros d'ici 2024.
  • 10,2 millions d'euros iront à l'amélioration du cadre de vie des personnes âgées via la rénovation des dispositifs de soins et d'accompagnement des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes)
  • 9 millions d'euros seront consacrés aux investissements dans les mobilités douces et les transports publics : pistes cyclables, aires de covoiturage, voies dédiées au covoiturage, transport en commun.
  • 5,4 millions d'euros viendront abonder le plan Gironde Haut Méga de déploiement de la fibre optique pour brancher tout le territoire à l'internet très haut-débit.
  • 1,2 million d'euros iront financer des actions de cohésion territoriale, notamment culturelles.

De son côté, le conseil départemental prévoit un budget de 270 millions d'euros d'investissement en 2021 dans un contexte de hausse inédite des dépenses sociales liées au RSA (revenu de solidarité active) et de baisse des recettes issues de la fiscalité économique et immobilière.

Lire aussi : Aides aux entreprises : le portail unique de Bordeaux Métropole est en ligne

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/12/2020 à 15:24 :
Pour la très grande majorité de ces sommes le département n'investi pas en direct mais par l'intermédiaire de subvention accordées aux commune et intercommunalité.
Méthode très efficace pour maintenir un niveau administratif inutile et avoir des vassaux.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :