Fibre optique pour tous : le programme Gironde Haut Méga monte en puissance

 |   |  487  mots
Le raccordement de tous les Girondins au très haut débit est lancé.
Le raccordement de tous les Girondins au très haut débit est lancé. (Crédits : Reuters)
Recrutement des premiers contrats à durée indéterminée de chantier, organisation d’un cycle de réunions publiques avec les Girondins : le programme Gironde Haut Méga, qui doit amener le très haut débit dans toute la Gironde, monte en puissance.

Tandis que le déploiement de la fibre optique à Bordeaux Métropole et Libourne a été confié à des opérateurs privés, tout le reste de la Gironde, plus grand département de France métropolitaine avec 10.000 km2, est sous la responsabilité de Gironde Numérique, bras armé du Conseil départemental de la Gironde, présidé par Jean-Luc Gleyze (PS). L'objectif de ce service public départemental est de desservir la totalité de la Gironde en fibre optique et d'en finir avec les zones blanches pour que particuliers et entreprises puissent partout se connecter à Internet à très haut débit. C'est l'objectif du programme Gironde Haut Méga.

"Nous avons fait le choix de déployer la fibre optique pour que tout le monde puisse avoir accès au très haut débit. Techniquement une délégation de service public a été accordée à Orange pour déployer la fibre en Gironde. Pour être plus précis, c'est la société délégataire Gironde Très Haut Débit, filiale à 100 % d'Orange, qui est chargée de cette mission. Ce déploiement doit être achevé en 2024 et, d'ici là, le programme Gironde Haut Méga va se solder par la réalisation de 1.224 chantiers pour assurer le raccordement à la fibre optique de plus de 410.000 logements, entreprises, services publics et collectivités", éclaire Matthieu Rouveyre, vice-président (PS) en charge de la citoyenneté, des relations avec les usagers, de la communication et des accès numériques, également premier vice-président de Gironde Numérique, structure présidée par Pierre Ducout.

Une enveloppe de 669 M€ d'investissement

L'installation de cette grande infrastructure de communication, soit 38.000 kilomètres de fibre optique, doit permettre de créer à terme 500 emplois, mais aussi de générer 210.000 heures d'insertion et 31.000 heures de formation. Gironde Haut Méga, qui a été lancé en janvier dernier, commence à monter en puissance. Les 17 premiers stagiaires de NGE, sous-traitant de Gironde Haut Débit, viennent ainsi d'être recrutés. Après deux mois de formation, ces anciens demandeurs d'emploi pourront signer un contrat à durée indéterminée de chantier.

"Le mouvement va s'accélérer. C'est la raison pour laquelle nous lançons dès septembre un cycle de réunions publiques pour informer les Girondins. Le montant de l'investissement global du programme Gironde Haut Débit s'élève à 669 M€, avec pour le moment 115 M€ d'argent public. C'est un peu surprenant mais ce montant continue à s'ajuster à cause des interventions de l'Union européenne et de l'Etat. Ce programme, nous allons le mener en six ans, ce qui est une véritable performance puisqu'il a fallu un siècle pour déployer l'électricité en Gironde", déroule Matthieu Rouveyre.

Comme le souligne l'élu, la collectivité va financer une partie de cet investissement avec les recettes qui seront générées par la location du réseau aux opérateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2018 à 9:17 :
peut on me dire à quelle date le haut debit arrivera dans la commune de CADAUJAC ou la reception est pour le moment catastrophique.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :