Le Crédit agricole d'Aquitaine inaugure son nouveau siège

 |  | 730 mots
Lecture 4 min.
Rémi Garuz et Jack Bouin, respectivement président et directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine, encadrent l'architecte Jean-Michel Willmotte
Rémi Garuz et Jack Bouin, respectivement président et directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine, encadrent l'architecte Jean-Michel Willmotte (Crédits : Agence Appa)
[Diaporama] Le Crédit agricole de Nouvelle-Aquitaine a laissé son ancien siège social pour un immeuble flambant neuf dans le quartier des Bassins à flot. 450 salariés sont désormais installés à deux pas de la Cité du vin au sein d'un bâtiment de 12.260 m2 de surface de plancher, dessiné par l'architecte Jean-Michel Wilmotte et dont la gestion est totalement pilotée par le numérique. Visite guidée.

500 postes de travail, 12.260 m2 de surface de plancher, huit terrasses, six étages au maximum et quatre au minimum, six "maisons" qui se tiennent en un seul bâtiment, un restaurant d'entreprise de 350 couverts par jour, 250 places de parking et quasiment autant pour les vélos, un auditorium de 360 places, 22 mois de travaux... Le nouveau siège social du Crédit agricole d'Aquitaine aligne les chiffres impressionnants. C'est aussi le 1er bâtiment de Bordeaux "full BIM" : autrement dit, un "avatar numérique" a été créé dès sa conception et permet aujourd'hui d'en assurer une gestion 100 % digitale (BIM : building information modeling). Le site possède également une double certification environnementale de haut niveau : HQE Excellent et Breeam niveau good.

Un projet à 50 M€

Le précédent siège de la caisse régionale était situé sur le boulevard Wilson à Bordeaux.

"La décision remonte à janvier 2014", a rappelé Jack Bouin, directeur général de la caisse régionale, lors de l'inauguration. "Pour le même coût nous pouvions faire du neuf, ou du neuf dans de l'ancien. Nous avons choisi la première option car les contraintes d'aménagement étaient bien moindres. Nous avons ensuite étudié le lieu d'habitation de nos collaborateurs, puis décidé de nous focaliser sur du Bordeaux intra-muros. L'opportunité de l'ancien site Lesieur s'est présentée, avec le tramway qui passe juste devant et la Cité du vin, dont nous sommes mécènes, comme voisine."

Le site permet aussi de bien mailler le territoire bordelais : "On sait où nous trouver, sourit Jack Bouin. Et c'est important quand on est la première banque de la région. Nous sommes aussi propriétaire et investisseur de la Halle Boca dans le quartier Euratlantique, nous avons l'accélérateur de startups Le Village by CA et la Maison de l'immobilier aux Quinconces, un espace gestion de fortune à la Bourse maritime, et maintenant ce site aux Bassins à flot."

C'est le réputé architecte Jean-Michel Wilmotte qui a été choisi pour dessiner le nouveau bâtiment, "beau mais pas ostentatoire".

"J'avais beaucoup travaillé à Bordeaux et puis il y a eu un petit arrêt jusqu'à ce projet, témoigne-t-il. J'ai trouvé intéressant le choix du site, industrialo-portuaire. Il nous fallait rester dans cette philosophie industrielle, par exemple avec des toitures à double pente. Je ne voulais pas d'un bâtiment monolithique mais plutôt quelque chose de caméléon qui se fonde dans le paysage, dans les tonalités de la Cité du vin toute proche."

>>>>> Voir le diaporama


L'ensemble fait la part belle à la luminosité, donnant tantôt à voir sur la Garonne et le siège du leader du e-commerce Cdiscount, de l'autre côté de la rue, tantôt sur le reste du quartier en voie de reconstruction. Le rez-de-chaussée accueille notamment un espace dédié aux grands comptes et gros opérateurs du monde du vin, qui fait forcément la part belle à la couleur bordeaux. D'autres espaces, blanc ou vert, se distinguent. Les espaces de travail ont été travaillés avec soin : bureaux ouverts, cabanes pour s'isoler, fauteuils tulipe, salles de réunion réservables pour chacun des collaborateurs de la caisse régionale via une application développée par Jooxter, startup hébergée au Village by CA Paris. Chaque salarié a un poste assigné mais dispose d'un ordinateur portable et peut travailler là où il le souhaite dans le bâtiment grâce au Wifi automatique.

Choisi à l'issue d'un appel d'offres, le groupe bordelais Fayat a mené les travaux en temps record, 22 mois, et tenu les délais malgré des conditions météorologiques peu propices, et dans un espace très contraint. Le bâtiment occupant la quasi-totalité du terrain acquis par le Crédit agricole, Fayat a dû revoir toute sa logistique et ses méthodologies, faute de pouvoir stocker quoi que ce soit sur place. "95 % des entreprises qui ont travaillé sur ce chantier sont locales", souligne le groupe bordelais.

Les travaux ne sont pas tout à fait terminés : si le bâtiment principal est achevé et que les équipes de la banque y sont installées, un chai de 90 mètres qui le longe va connaître une nouvelle vie. En pleine rénovation, il hébergera à terme des locaux destinés aux organisations syndicales, une conciergerie, un drive fermier...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :