Le Crédit agricole d'Aquitaine veut accélérer sa croissance à Bordeaux Métropole

 |   |  631  mots
Jack Bouin, directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine
Jack Bouin, directeur général du Crédit agricole d'Aquitaine (Crédits : Crédit Agricole Aquitaine)
Malgré un produit net bancaire à nouveau en repli, le Crédit agricole d'Aquitaine a conforté son résultat net et ses fonds propres au premier semestre 2018. La banque est également en croissance en nombre de clients, de crédits et d'assurances et veut redoubler d'efforts sur la place bordelaise où elle possède désormais 20 % de parts de marché.

Ce n'est pas encore l'heure du bilan annuel mais, aux deux-tiers de l'exercice 2018, la tendance est posée et elle semble prometteuse. "Pour le Crédit agricole d'Aquitaine, ça va très bien, notamment grâce à un beau développement commercial", assure ainsi Jack Bouin, le directeur général de la banque active sur les départements de la Gironde, des Landes et du Lot-et-Garonne. Malgré un produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires) à nouveau en repli de -2,1 % (à 272,7 M€) après la baisse de -2,9 % enregistrée l'an dernier, le résultat net du Crédit agricole d'Aquitaine a progressé de +7,8 % au premier semestre à 92,3 M€, tout comme les fonds propres qui s'établissent à 2,89 Md€ (+2,9 %).

Développement commercial

La banque coopérative a mené une politique commerciale lui permettant d'accroître de +1,5 % le nombre de ses clients au premier semestre (930.486 clients). Son encours de crédits est aussi en hausse (+8,1 % à 19,1 Md€) tout comme le nombre d'assurances vendues (+7,3 % pour les biens et +5,2 % pour les personnes). "Face à un modèle économique qui se transforme avec des taux durablement bas et une concurrence exacerbée, nous faisons de l'assurance l'un de nos nouveaux métiers pour assurer notre diversification", indique ainsi Jack Bouin. Alors qu'elle ne pèse que 6 % du marché de l'assurance dommage sur son territoire d'activité, la banque vise 20 % dans dix ans et a mis en place un vaste plan de formation de ses 950 salariés habilités à vendre des assurances. Une plateforme dédiée de 14 salariés a été mise en service à Langon.

L'autre ambition de la banque régionale est d'être le leader incontesté du marché sur l'agglomération bordelaise. "25 % de nos clients habitent à Bordeaux Métropole qui regroupe 35 % de nouveaux clients. Cela nous a permis de gagner un point de part de marché par rapport à l'an dernier pour atteindre 20 %. C'est considérable même si je pense qu'on peut faire et qu'on doit faire encore mieux", explique le dirigeant.

Pour nourrir sa croissance, l'établissement bancaire veut progresser en matière de délais de décision et aller chercher la clientèle professionnelle dans le secteur du tourisme avec une offre dédiée (gestion de trésorerie saisonnière, accompagnement numérique, etc.). "Nous avons aussi besoin de structurer notre offre en matière de silver économie et de transition énergétique, nous y travaillons", ajoute Jack Bouin.

Investissements immobiliers

En plus des 50 M€ consacrés à son nouveau siège social des Bassins à flot, à Bordeaux, que ses équipes investiront le 5 novembre prochain, la banque a engagé un important plan d'investissements immobiliers à hauteur de 63 M€ sur quatre ans. Il comprend la modernisation des sites d'Agen et d'Aire-sur-l'Adour (3 M€) et, surtout, la transformation de son réseau d'agences à hauteur de 60 M€. Le Crédit agricole d'Aquitaine maintient ainsi sa volonté de ne fermer aucune de ses agences et de préserver son effectif de 2.600 salariés, qui est même légèrement en hausse en 2018. La banque recrute une centaine de personnes par an.

Lire aussi : Le groupe Pichet succède au Crédit agricole d'Aquitaine

////////////////////////////////////////

Le Village by CA cherche 10 startups pour intégrer sa nouvelle promotion

Le Village by CA Aquitaine, qui accueille actuellement 21 jeunes entreprises, en verra huit quitter les lieux début 2019 à l'issue des deux ans d'accompagnement. L'incubateur lancera donc début octobre un appel à candidatures en vue de recruter une dizaine de nouvelles startups, représentant 40 personnes au total. Parallèlement, le Crédit agicole d'Aquitaine continue à s'investir dans la création d'entreprises et l'innovation via un fonds "Grand sud-ouest innovation" doté de 3 M€ pour des prises de participations en fonds propres dans des startups du quart sud-ouest de la France, à l'instar de son fonds "Grand sud ouest capital" doté de 70 M€ pour cibler les PME et ETI régionales.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :