Régionales : Alain Rousset réélu largement en Nouvelle-Aquitaine

Alain Rousset, le président (PS) sortant du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, est largement en tête au second tour des élections régionales avec 39,51 % des suffrages exprimés. Il décroche la majorité absolue et distance Edwige Diaz (RN) à 19,11 % tandis que Nicolas Florian (LR) et Nicolas Thierry (EELV) sont à égalité à 14,19 %. Geneviève Darrieussecq (LREM-Modem) ferme la marche à 13,01 %. La participation des électeurs reste famélique à 36,6 %, à peine mieux qu'au premier tour.

7 mn

Alain Rousset arrive largement en tête au second tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine.
Alain Rousset arrive largement en tête au second tour des élections régionales en Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA)

Pari réussi pour le président sortant du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine ! Parti sans ses alliés écologistes au second tour, le socialiste Alain Rousset est réélu largement pour un 5e mandat au soir du second tour des élections régionales ce dimanche 27 juin 2021. Selon les résultats définitifs, le candidat socialiste obtient 39,51 % des suffrages exprimés, soit dix points de mieux que son score du premier tour. Avec près de 600.000 bulletins, il réussit donc à décrocher la majorité absolue des sièges au conseil régional et aura les coudées franches pour mettre en œuvre son programme. Comme au premier tour, la prime au sortant a joué à plein en Nouvelle-Aquitaine mais aussi dans les autres régions françaises, à droite comme à gauche.

Lire aussi 5 mnRégionales. En direct : et les gagnants sont... les sortants

En Nouvelle-Aquitaine, sur fond d'abstention historiquement élevée autour de 63,4 % et similaire au premier tour (64 %), Alain Rousset distance très nettement les quatre autres listes en course. Edwige Diaz (RN) arrive en deuxième position avec 19,11 % des suffrages, soit un point de moins qu'au premier tour. Suivent à égalité et tous deux en légère hausse : Nicolas Florian (LR) et Nicolas Thierry (EELV) à 14,19 %, tous deux en légère hausse par rapport au 1er tour. Geneviève Darrieussecq, la candidate LREM-Modem, termine la marche et ne fait pas mieux qu'au premier tour avec autour de 13,01 %.

Alain Rousset

Alain Rousset, vainqueur au second tour des élections régionales, ce dimanche 27 juin (crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA).

Le conseil régional sera installé vendredi 2 juillet prochain. La liste PS-PC-PRG menée par Alain Rousset devrait disposer de 101 des 183 sièges que compte l'assemblée régionale. Président de la Région Aquitaine depuis 1998 puis Nouvelle-Aquitaine depuis 2016, Alain Rousset devrait donc être réélu sans difficulté pour un 5e mandat. En 2015, il avait obtenu 40,27 % des suffrages au second tour mais il était alors allié aux écologistes et n'avait que deux listes en face de lui.

Fierté et humilité

Réagissant à ce résultat victorieux, le candidat socialiste a partagé sa "fierté" mais aussi son "humilité" face au niveau très élevé de l'abstention.

"C'est une grande fierté. Après avoir été la principale cible de cette élection, les résultats, notamment en milieu rural, sont extrêmement gratifiants pour une action portant sur tous les territoires", réagit le candidat arrivé en tête, qui se dit déterminé à "faire vivre les compétences de la Région" comme la formation et l'emploi.

"Il va falloir encore plus co-construire les politiques publiques régionales avec tous les acteurs. Nous allons créer très rapidement un conseil régional des jeunes parce que les jeunes se sont beaucoup abstenus et il faut les intéresser davantage aux politiques publiques", ajoute-t-il.

Lire aussi 17 mnDéveloppement économique : quels sont les ingrédients de la méthode Alain Rousset ?

Les réactions des candidats

Parti sans le soutien de ses anciens alliés écologistes au sein de la majorité régionale, Alain Rousset s'est également dit ouvert pour travailler avec eux sur des sujets de fond, tout en assurant qu'ils ne les attendraient pas pour mener une politique écologique, dans le sillage de la feuille de route Néo Terra adoptée à l'été 2020. "L'écologie progresse, elle gagne en pourcentage, en voix et en importance. C'est un succès [...] Nous ne seront pas dans la majorité d'Alain Rousset. Nous soutiendrons tous les projets qui seront à la hauteur de l'urgence écologique mais Alain Rousset nous trouvera sur sa route dès qu'il fera reculer l'écologie et je crains que les occasions soient nombreuses", prévient de son côté le candidat EELV Nicolas Thierry, citant notamment la LGV Bordeaux-Toulouse ou encore la gestion de l'eau, et revendiquant plutôt un rôle "d'alternative" que "d'opposition".

A l'extrême-droite, Edwige Diaz se félicite que "le Rassemblement national soit la première force d'opposition en Nouvelle-Aquitaine et c'est la première fois !" et assure que le RN jouera tout son rôle d'opposition et siègera dans toutes les instances régionales. "Ce n'est pas une remontada mais ce n'est pas une dégringolade ! J'ai senti des citoyens très peu intéressés par cette élection dont les enjeux glissaient sur eux. Est-ce que je n'ai pas porté le bon projet ? Il faut s'interroger quand les résultats ne sont pas très bons. Mais j'ai le sentiment que les projets n'ont pas beaucoup pesé dans cette élection", observe Geneviève Darrieussecq au micro de TV7. Son équipe reconnaît une double déception quant à son propre score qui place la majorité présidentielle en dernière position et au niveau très faible de la participation.

"La majorité présidentielle et la République en marche sortent sinistrées de ce scrutin ; l'abstention est restée au même niveau que dimanche dernier, à un niveau historiquement très faible, et pour cause, ce scrutin démontre la faillite de l'État c'est sidérant [...] Les LR sont le 1er parti de France ! C'est une réelle dynamique des Républicains, c'est le début de l'alternance !", considère pour sa part Nicolas Florian.

Lire aussi 9 mnRégionales : cinq listes face à l'abstention au second tour en Nouvelle-Aquitaine

Les résultats définitifs dans les douze départements de Nouvelle-Aquitaine :

Selon les résultats définitifs, en Lot-et-Garonne, Alain Rousset est arrivé en tête (35,86 %) devant Edwige Diaz (25,45 %), Nicolas Florian (14,13 %), Geneviève Darrieussecq (13,48 %) et Nicolas Thierry (11,08 %).

En Dordogne, Alain Rousset est en tête (45,28 %) devant Edwige Diaz (20,55 %), Nicolas Florian (12,28 %), Nicolas Thierry (12,06 %) et Geneviève Darrieussecq (9,83 %).

En Haute-Vienne, Alain Rousset est en tête (41,23 %) devant Edwige Diaz (18,44 %), Nicolas Florian (16,52 %), Nicolas Thierry (13,88 %) et Geneviève Darrieussecq (9,94 %).

En Creuse, Alain Rousset est en tête (38,24 %) devant Nicolas Florian (22,87 %), Edwige Diaz (17,61 %), Nicolas Thierry (11,93 %) et Geneviève Darrieussecq (9,35 %).

Dans les Deux-Sèvres, Alain Rousset est en tête (35,67 %) devant Nicolas Thierry (20,01 %), Edwige Diaz (16,30 %), Geneviève Darrieussecq (14,20 %) et Nicolas Florian (13,82 %).

Dans les Landes, Alain Rousset est en tête (43,61 %) devant Geneviève Darrieussecq (22,93 %), Edwige Diaz (16,12 %), Nicolas Thierry (8,79 %), Edwige Diaz (16,30 %) et Nicolas Florian (8,55 %).

En Charente-Maritime, Alain Rousset est en tête (34,06 %) devant Edwige Diaz (22,79 %), Nicolas Thierry (15,32 %), Nicolas Florian (15,22 %) et Geneviève Darrieussecq (12,61 %).

Dans la Vienne, Alain Rousset est en tête (34,45 %) devant Edwige Diaz (19,72 %), Nicolas Thierry (19,32 %), Geneviève Darrieussecq (13,58 %) et Nicolas Florian (12,92 %).

En Charente, Alain Rousset est en tête (38,86 %) devant Edwige Diaz (19,76 %), Geneviève Darrieussecq (16,11 %), Nicolas Thierry (13,64 %) et Nicolas Florian (11,63 %).

En Corrèze, Alain Rousset est en tête (36,28 %) devant Nicolas Florian (29,20 %), Edwige Diaz (15,80 %), Nicolas Thierry (11,41 %) et Geneviève Darrieussecq (7,30 %).

Dans les Pyrénées-Atlantiques, Alain Rousset est en tête (42,04 %) devant Nicolas Thierry (16,65 %), Geneviève Darrieussecq (14,56 %), Edwige Diaz (14,19 %) et Nicolas Florian (12,56 %).

 En Gironde, Alain Rousset est en tête (40,94 %) devant Edwige Diaz (20,29 %), Nicolas Thierry (14,01 %), Nicolas Florian (13,65 %) et Geneviève Darrieussecq (11,11 %).

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.