Avec Modalis, la Nouvelle-Aquitaine se dote de son propre calculateur d'itinéraires

 |   |  332  mots
Le site modalis.fr permet de comparer les modes de transport pour des trajets au sein de la Nouvelle-Aquitaine.
Le site modalis.fr permet de comparer les modes de transport pour des trajets au sein de la Nouvelle-Aquitaine. (Crédits : Capture d'écran Modalis.fr)
Moins de trois mois après son installation officielle, le Syndicat mixte des transports de Nouvelle-Aquitaine (Smina) veut avancer vite sur le front de la mobilité. Il vient ainsi de présenter son premier outil concret : un calculateur d'itinéraires intermodal à l'échelle régionale. Une application mobile sera disponible début 2019.

Annoncé pour le mois de septembre, le système d'information multimodal piloté par le tout récent Syndicat mixte des transports de Nouvelle-Aquitaine (Smina) a finalement été présenté ce lundi 1er octobre. Ce nouveau calculateur d'itinéraires en ligne, baptisé Modalis.fr, permet de comparer les moyens de transport pour se rendre d'un point à un autre de Nouvelle-Aquitaine : train, car, tramway, bus, vélo, voiture et covoiturage. En revanche, les cars interurbains, dit "cars Macron", y compris ceux opérés par la SNCF, ne sont pas intégrés à cet outil au motif qu'ils concurrent les TER cofinancés par la région. Ce calculateur prend la suite du site de l'ex-Région Poitou-Charentes CommentJV en l'étendant à tout la nouvelle région.

De nouvelles fonctionnalités en développement

L'outil actuellement disponible est présenté par le Smina comme une première version qui sera amenée à évoluer et à se perfectionner dans les prochains mois. Le syndicat invite ainsi les utilisateurs à faire remonter leurs commentaires et suggestions pour améliorer le service. Les horaires en temps réel et une estimation du coût du trajet devraient ainsi être disponibles d'ici la fin de l'année tandis que l'application mobile est annoncée pour le mois de janvier 2019.

Cet outil est développé par cinq entreprises dont les Girondins d'Ixxi et de Qucit tandis que le référentiel utilisé est conçu par la société landaise Okina.

Pour rappel, le Smina, dont l'installation officielle a eu lieu le 17 juillet dernier, coordonne l'action de 22 des 28 autorités organisatrices des transports de la région (il s'agit le plus souvent de la métropole, des communautés urbaines et communautés d'agglomération). La loi confère trois compétences à cette nouvelle structure :

  • coordonner l'offre et les horaires des différents réseaux de transport public ;
  • créer une billetique unique et une tarification intermodale à l'échelle régionale ;
  • créer un système d'information voyageurs intermodal régional.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :