L’emploi intérimaire a continué de progresser en Nouvelle-Aquitaine en 2018

 |   |  546  mots
La restauration est un des secteurs de prédilection de l'intérim.
La restauration est un des secteurs de prédilection de l'intérim. (Crédits : CC by Pixabay)
La région Nouvelle-Aquitaine a fait un peu moins bien l’an dernier que la France métropolitaine dans le domaine de l’emploi intérimaire. Après avoir progressé de façon continue depuis 2015, l'intérim a enregistré l’an dernier une baisse de régime qui correspond plus largement à l’évolution du nombre de créations d’emplois.

Le dernier baromètre Prism'emploi, association qui regroupe 80 % des entreprises de ce secteur, montre que la Nouvelle-Aquitaine finit l'année 2018 dans le vert, à +1,4 %, après avoir connu un second semestre clairement défavorable. L'emploi intérimaire néo-aquitain a ainsi connu deux périodes nettement opposées l'an dernier, avec une croissance très soutenue au premier semestre, à +6,3 %, puis un recul marqué au second, à -4,6 %. La Nouvelle-Aquitaine se classe ainsi dans le gros du peloton des croissances modérées de l'emploi intérimaire, dont la tête est sans conteste tenue par les Pays-de-la-Loire (+3,4 %). Dans la roue de la région Hauts-de-France (+1,5 %), la Nouvelle-Aquitaine est à la hauteur de Centre-Val-de-Loire (+1,4 %).

La région se situe ainsi juste devant Ile-de-France et Grand-Est (+1,1 %), tandis que Bourgogne-Franche-Conté (+0,9 %) et plus encore Bretagne (+0,2 %) semblent aspirées vers le fond du peloton. Ce dernier compte par ailleurs deux échappées : Provence-Alpes-Côte-d'Azur (Paca), à +3,9 %, et la région Auvergne-Rhône-Alpes, qui tient largement la tête, avec une croissance annuelle de +5,1 % ! A l'inverse les régions Occitanie (-0,7 %) et plus encore Normandie (-1 %) sont à la peine.

L'intérim à un niveau historiquement élevé

La tendance nationale reste positive, avec une croissance de +1,8 %. L'intérim est un indicateur avancé de l'emploi et il semble bien, comme l'a souligné le gouverneur de la Banque de France, lors de son passage à Bordeaux, que la séquence de fortes créations d'emplois qu'a connu la France depuis trois ans soit en train de se refermer alors que devrait s'ouvrir en 2019 une phase d'augmentation des salaires. Prism'emploi relativise les fortes baisses enregistrées (sur un an : de décembre 2017 à décembre 2018) au titre de décembre 2018 notamment au plan national (-5,9 %) et en Nouvelle-Aquitaine (-6,7 %).

"Orienté à la hausse depuis janvier 2015, le travail temporaire se situe désormais à un niveau historiquement élevé et continue de progresser en 2018 avec +1,8 % en cumul sur l'année... Avec près de 52.000 CDI (contrats à durée indéterminée - NDLR) intérimaires signés à fin décembre, cette nouvelle forme d'emploi continue de se développer de façon complémentaire aux contrats d'intérim classiques...", déroule Prism'emploi dans son analyse nationale.

De fortes baisses enregistrées en Limousin

En Nouvelle-Aquitaine, deux secteurs génèrent une hausse de l'emploi intérimaire : le BTP (+5,3 %) et les services (+2,8 %). Il recule nettement dans le commerce (-6,7 %), l'industrie (-10,4 %) et les transports (-17,1 %). Sur le plan territorial en Nouvelle-Aquitaine l'intérim ne progresse en décembre 2018 que dans deux départements sur douze : les Landes (Aquitaine), à +3,5 %, et la Charente (Poitou-Charentes), à +2,7 % ! Il recule fortement dans une large partie nord de la région.

L'intérim enregistre ainsi une forte chute dans la Creuse (Limousin), à -22,3 %, des reculs marqués en Haute-Vienne (Limousin), à -13,3 %, la Vienne (Poitou-Charentes), à -13,2 %, la Corrèze (Limousin), à -12,8 %, et les Deux-Sèvres (Poitou-Charentes), à -11,5 %. Au sud-est de la région l'emploi intérimaire recule de -7,5 % en Lot-et-Garonne (Aquitaine) et, un peu plus au nord-est, en Dordogne, de -6,8 %. Plus à l'ouest, si l'intérim progresse en Charente, il connaît un recul limité, à -6,4 %, en Charente-Maritime. Sa baisse est ensuite pointée à minima dans deux départements aquitains : la Gironde, à -4,7 %, et les Pyrénées-Atlantiques, à -2,8 %. En décembre 2018 seule la région Paca voit l'emploi intérimaire continuer à progresser en France, à +0,1 %.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :