L'emploi intérimaire a progressé de 6,3 % en Nouvelle-Aquitaine au premier semestre

 |   |  323  mots
Les effectifs intérimaires dans le BTP en Nouvelle-Aquitaine ont continué à progresser de +1,2 % au mois de juillet 2018.
Les effectifs intérimaires dans le BTP en Nouvelle-Aquitaine ont continué à progresser de +1,2 % au mois de juillet 2018. (Crédits : Appa)
Après une progression de +6,7 % au 1er semestre au plan national, la dynamique de l'emploi intérimaire ralentit nettement au mois de juillet, évoluant de seulement +0,3 %. En Nouvelle-Aquitaine, la hausse semestrielle (+6,3 %) est conforme à la tendance nationale mais le coup d'arrêt de juillet est plus marqué avec un léger repli de -0,9 % lié au commerce, à l'industrie et aux transports.

Au cours du 1er semestre 2018, l'emploi intérimaire a augmenté de +6,7 % au niveau national par rapport à la même période en 2017, selon le baromètre de Prism'emploi, association qui regroupe 80 % des entreprises appartenant à ce secteur d'activité. Cela correspond à la création de 47 000 emplois en équivalent temps plein au cours de ce 1er semestre.

"Comme en 2016 et en 2017, c'est dans le secteur des transports que la croissance de l'emploi intérimaire est la plus soutenue (+14,6 %). Un phénomène encourageant, souvent révélateur d'une situation conjoncturelle qui reste porteuse", commente Prism'emploi.

Les services et l'industrie ont connu une croissance dans la moyenne tandis que le BTP et le commerce ont progressé à un rythme modéré. Sur les six premiers mois de l'année, l'intérim est orienté à la hausse dans toutes les régions françaises qui connaissent cependant des dynamiques assez différentes de l'Occitanie (+2,1 %) à la Bourgogne-Franche-Comté (+12,3 %). La Nouvelle-Aquitaine s'inscrit quasiment dans la tendance nationale avec une progression de +6,3 % des effectifs intérimaires.

Un coup de frein au mois de juillet

Néanmoins, un coup de frein s'est fait ressentir en France au mois de juillet 2018 avec une quasi-stagnation des effectifs intérimaires (+0,3 %) et une diminution dans l'industrie (-2,8 %) et le commerce (-2,9 %). Une tendance encore plus marquée en Nouvelle-Aquitaine qui accuse un repli de -0,9 % en juillet alors que cinq autres régions métropolitaines sont également orientées à la baisse. Au sein de la région, la Charente-Maritime (+3,2 %), les Pyrénées-Atlantiques (+3,9 %) et, surtout, les Landes (+11,2 %) ont enregistré les croissances de l'intérim les plus solides tandis que six autres départements sont en retrait à l'instar de la Gironde (-2,0 %) et de la Creuse qui fait face à une baisse importante (-18,5 %).

Dans la région, ce sont les services (+8,4 %) et, dans une moindre mesure, le BTP (+1,2 %) qui tirent les effectifs à la hausse en juillet. A l'inverse, le commerce (-6,9 %), l'industrie (-2,6 %) et les transports (-1,3 %) sont en repli.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :