Les Fonderies du Poitou dans l'attente d'un second souffle pour rebondir

 |  | 666 mots
Lecture 3 min.
A plus long terme le groupe devrait se réorienter vers la fabrication de châssis de voiture en aluminium.
A plus long terme le groupe devrait se réorienter vers la fabrication de châssis de voiture en aluminium. (Crédits : Reuters)
Les sociétés industrielles Fonderie du Poitou Fonte et Fonderie du Poitou Aluminium, passées en 2019 sous le contrôle du groupe britannique Liberty House, ne sont pas encore tirées d'affaires. Parce que le nouvel actionnaire semble avoir du mal à financer les investissements nécessaires à la relance de ces deux fonderies. Une situation qui inquiète les salariés.

La tension est redescendue d'un cran à la Fonderie du Poitou Fonte (Liberty Foundry Poitou) et à la Fonderie du Poitou Aluminium (Liberty Aluminium Poitou), à Ingrandes-sur-Vienne, près de Châtellerault, où les salariés avaient bloqué l'entrée des deux sites industriels les 29 et 30 septembre derniers. Deux entreprises qui ont été reprises l'an dernier par le groupe Liberty House, que dirige Sanjeev Kumar Gupta, un magna de l'acier d'origine anglo-indienne.

Lire aussi : Liberty Foundry Poitou et Liberty Aluminium Poitou (Fonderies du Poitou) en danger

"Alain Rousset, le président de la Nouvelle-Aquitaine, est passé sur site le 8 octobre pour annoncer que la Région était prête à aider Fonderies du Poitou Fonte, mais comme il manque des factures cela bloque tout soutien financier. Pour Fonderies du Poitou Aluminium, la Région se dit prête à nous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :