Automobile : la tension monte chez les salariés de Getrag Ford Transmissions (GFT)

 |   |  740  mots
L'entrée ouest de GFT à Blanquefort
L'entrée ouest de GFT à Blanquefort (Crédits : J. Philippe Déjean)
Les salariés de Getrag Ford Transmissions (GFT) commencent à s'inquiéter et entendent le faire savoir. Déficitaire depuis au moins 2017 leur usine doit absolument retrouver l'équilibre d'ici 2021, sinon elle sera fermée. Ce qui était en substance le discours du groupe Magna, coactionnaire de GFT, avant la terrible pandémie du Covid-19.

Pour la première fois depuis des lustres les salariés de l'usine Getrag Ford Transmissions (GFT), à Blanquefort (Gironde/Bordeaux Métropole), qui fabrique des boîtes de vitesses, devaient organiser ce vendredi 12 juin une réunion intersyndicale FO-CFDT-CFTC-CFE/CGC et CGT. Les salariés de GFT, ils étaient au total un peu plus de 1.000 en 2019, ont tous repris le travail le 5 mai dernier dans cette usine qui fabrique depuis 2017 des boîtes de vitesses manuelles MX65. Modulables en cinq ou six vitesses, ces dernières sont destinées au marché européen où elles équipent des Ford Fiesta.

Lire aussi : Industrie : à Bordeaux Métropole l'usine Getrag Ford Transmissions (GFT) redémarre

GFT Bordeaux fabrique en moyenne 550.000 de ces boîtes de vitesses par an. Depuis le rachat en 2015 de l'équipementier allemand Getrag par le groupe canadien Magna, deuxième équipementier...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :