Europlasma va assurer le traitement des déchets d'amiante de l'Assemblée nationale

 |   |  298  mots
L'unité de contrôle d'Inertam avant la restructuration de cette filiale d'Europlasma.
L'unité de contrôle d'Inertam avant la restructuration de cette filiale d'Europlasma. (Crédits : Agence Appa/Eric Barrière)
Le four d'Inertam, à Morcenx (Landes), filiale d'Europlasma qui assure la vitrification des déchets d'amiante, est en phase de remise en chauffe. L'Assemblée nationale confirme de son côté qu'elle confie à Europlasma le traitement des déchets d'amiante de ses bâtiments.

Le groupe Europlasma vient d'enclencher le protocole de redémarrage de sa filiale Inertam, spécialisée dans l'inertage des déchets d'amiante. Constitué de pierres réfractaires, ce four, dont la mise en chauffe a démarré au début du mois, devrait atteindre sa vitesse de croisière thermique autour du 11 juillet prochain. L'usine Inertam peut se relancer grâce aux travaux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :