Domofrance à la recherche de foncier pour continuer à construire des logements sociaux

Avec 1.710 agréments et 211 millions d’euros investis sur six départements en 2021, Domofrance, qui détient 40.500 logements, assure 20 % de la production de logements sociaux en Nouvelle-Aquitaine. Pour la suite, le bailleur social se dit prêt à être au rendez-vous de la production mais a, avant tout, besoin de foncier. Le littoral est sous tension et l'enjeu considérable sur la métropole bordelaise.

4 mn

Philippe Rondot et Francis Stéphan, le président et le directeur général du bailleur social Domofrance.
Philippe Rondot et Francis Stéphan, le président et le directeur général du bailleur social Domofrance. (Crédits : Paul Robin)

"Domofrance est disponible pour être au rendez-vous de la production, il n'y a pas de blocage au niveau de la production mais donnez-nous du foncier !", a lancé Francis Stéphan, directeur général de Domofrance, à l'occasion d'une conférence de presse du bailleur social à Bordeaux ce mardi 3 mai. "La première depuis deux ans à un moment qui n'est pas anodin, au cœur du mouvement électoral, deux ans après les municipales alors que la problématique du logement ne fait que s'exacerber", a souligné Philippe Rondot, président de Domofrance.

Lire aussi 5 mnLogement social : Bordeaux Métropole moteur de la construction régionale s'essouffle

"C'est particulièrement le cas au Pays basque où des recrutements ne se font pas pour des questions de logement, parce que les futurs salariés ne trouvent pas de logement ou parce que les loyers sont hors de prix", a ainsi témoigné le Basque Philippe Neys, président du Medef en Nouvelle-Aquitaine qui précise que toute la zone littorale est tendue.

Et Domofrance de rebondir :

"3.800 logements ont été attribués en 2021 dont 54 % en direction des salariés et 40 % des entrants étaient sous le seuil de pauvreté, car pour la plupart en contrat à temps partiel. Cela veut dire qu'une part importante de ces publics ne peut avoir de réponse que dans l'offre de logement social. Sinon, on les envoie à 50 voire 80 kilomètres de la métropole et c'est dramatique. Le premier acteur du pouvoir d'achat, c'est le bailleur social", a souligné Francis Stéphan qui rappelle que le loyer mensuel moyen s'élève à 411 euros.

40.500 logements en gestion fin 2021

En terme de chiffres, en 2021, Domofrance, certifié B Corp depuis fin 2020, a obtenu 1.710 agréments de logements locatifs et investi 211 millions sur six départements, ce qui représente 20 % de la production régionale de logements sociaux. Fin 2021, Domofrance détenait un patrimoine de 40.500 logements dont 30.000 rien qu'en Gironde, ce qui représente un chiffre d'affaires de 248 millions d'euros pour l'entreprise en 2021. En 2022, le montant investi s'élèvera à 250 millions d'euros.

"En ce qui concerne la métropole bordelaise où l'enjeu est considérable, nous allons investir 800 millions d'euros sur dix ans pour de la rénovation dans plusieurs quartiers de la rive droite, aux Aubiers à Bordeaux, à Mérignac, Pessac et Talence. Nous avons pris du retard pour des questions administratives mais il y a une prise de conscience pour accélérer", explique Francis Stéphan qui précise que s'il n'y a pas de réserve foncière sur la métropole, il y a du potentiel foncier.

Lire aussi 9 mnBordeaux Métropole : un territoire incapable de loger ses jeunes actifs ?

Domofrance est aussi présent dans les départements ruraux. Parmi les exemples cités, 100 millions d'euros seront investis sur cinq ans en Corrèze, dont deux tiers sur de la réhabilitation et un tiers sur du neuf via la société de coordination (SAC) nouvellement créée, baptisée Action et Territoire, qui regroupe trois entités (la coopérative Coprod, Corrèze Habitat et Domofrance) et dont le siège social est situé à Ussel.

Tenir les 1.700 agréments en 2022

Mais au-delà de soutenir les besoins en Corrèze dans une logique partenariale, en 2022, Domofrance entend conforter son maillage territorial dans ses six départements d'intervention. Le bailleur social vise également le maintien de la production et l'obtention de 1.700 logements locatifs neufs agréés et entend favoriser l'accès à la propriété avec 200 logements dans le neuf et 350 dans l'ancien. L'enjeu de Domofrance dans un contexte de crise exceptionnelle est le maintien d'un niveau de production soutenue afin d'éviter l'effondrement de la filière construction. La société Domofrance, dont le siège est basé à Bordeaux, compte 710 salariés.

Lire aussi 6 mnLogement : Castex sort le chéquier pour relancer la construction neuve en zone tendue

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.